Le voleur d’os : application mobile contre l’ostéoporose

L’Association Française de Lutte Anti-Rhumatismale (AFLAR) lance une application mobile pour évaluer ses facteurs de risque d’ostéoporose : Le voleur d’os. Découverte.

visuels-iphoneEn partenariat avec le GRIO (Groupe de Recherche et d’Information sur les Ostéoporoses) et le soutien de Yoplait, l’Association Française de Lutte Anti-Rhumatismale (AFLAR) lance une nouvelle application mobile conçue par des experts de la santé de l’os et baptisée « Le voleur d’os ».

L’objectif de cette application est de sensibiliser le grand public à l’importance de prendre soin de son capital osseux et d’inciter les personnes dont les facteurs de risques sont élevés à engager le dialogue avec son médecin.

Différents éléments sont proposés à l’utilisateur :

  • un questionnaire rapide (âge, taille, poids, antécédents familiaux, habitudes de vie, pathologies associées à l’ostéoporose etc.) pour évaluer ses facteurs de risque d’ostéoporose. 
  • des conseils simples et applicables au quotidien comme la consommation de calcium via l’alimentation, l’exposition modérée au soleil pour améliorer le statut en vitamine D et la pratique d’une activité physique.

L’Aflar rappelle que « l’alimentation et l’activité physique sont les piliers d’une stratégie de prévention à long terme qui s’applique à tous sans restriction d’âge ou de sexe. Il est nécessaire d’agir le plus tôt possible car le capital osseux se construit au cours des phases de croissance de l’enfance à l’adolescence et s’entretient tout au long de la vie ».

apple store &   Android app on Google Play

Source : Association Française de Lutte Anti-Rhumatismale (AFLAR)

 

Bayer lance une campagne web pour sensibiliser à la Fibrillation Atriale

A l’occasion de la journée mondiale contre l’AVC le 29 octobre, le laboratoire Bayer HealthCare lance une nouvelle campagne d’information intitulée « Un danger peut en cacher un autre », destinée aux patients, à leur entourage et aux professionnels de santé. Présentation.

En partenariat avec la Fondation Coeur et Artères, l’association France AVC et la Société Française Neuro-Vasculaire (SFNV), le laboratoire Bayer HealthCare lance une campagne de prévention « Un danger peut en cacher un autre » qui a pour objectif de sensibiliser à la Fibrillation Atriale (FA) qui constitue une des causes de l’Accident Vasculaire Cérébral (AVC).

Pour accompagner cette campagne, le site www.FAattention.com propose aux patients et à leur entourage des informations simples et pratiques sur les causes, la prise en charge de la Fibrillation Atriale (FA), les risques d’AVC.

CampagneAVC2014

On y trouve notamment :

  • des informations pour aider les patients à mieux vivre au quotidien avec leur FA
  • un quizz sur la FA
  • des vidéos d’experts
  • des informations sur l’Accident Vasculaire Cérébral (AVC) : définition & facteurs de risques, conséquences, signes d’alerte…
  • un livret d’information est également téléchargeable sur le site.

Le dispositif de la campagne se compose également d’ne vidéo de moins d’une minute abordant de manière décalée le thème de la campagne « Un danger peut en cacher un autre ». D’autres vidéos sont disponibles sur la plateforme Vine.

Source : Bayer Healthcare

 

Medic : conseil médical personnalisé sur mobile

La start up Selfmed lance une application médicale multi conseils gratuite pour smartphone : Medic. Découverte.

Logo-MédicLancée par Loïc Libot, médecin urgentiste au sein du SAMU de Nancy, et un collège composé de 5 médecins, 2 pharmaciens et 3 usagers, la start up Selfmed  lance l’application mobile Medic pour apporter du conseil médical personnalisé.

Disponible gratuitement dans les principaux stores d’application, (Apple Store, Google Play, Windows Store), cette application permet à toute personne qui la consulte de bénéficier immédiatement d’un conseil médical personnalisé.

Medic-vignette« Le patient est souvent perdu face à son armoire à pharmacie et face à ses douleurs. Il prend alors souvent des médicaments inadaptés et parfois des posologies inadéquates », explique Loïc Libot  qui fait face à ce genre de problématique dans son rôle au SAMU de Nancy. « Les nouvelles technologies médicales n’ont de réel intérêt que si elles sont sécurisées, nous font gagner du temps et sont utiles à notre quotidien », confirme-t-il.

Grâce à l’intégration rapide de son profil (poids, âge, sexe, grossesse) et à l’évaluation de la gravité des symptômes, MEDIC délivre un conseil personnalisé de soins : automédication, orientation vers une consultation médicale, appel au 15.

En cinq questions (ou à l’aide de fiches pratiques), MEDIC permet d’obtenir le nom des médicaments en vente libre correspondant à sa pathologie, mais aussi la posologie adaptée à son profil.

Si les symptômes nécessitent des soins plus importants, MEDIC géolocalise immédiatement le service d’urgence le plus proche et le plus adapté à ses besoins.

windows-storeAndroid app on Google Play

Source : Selfmed

Dominique Noël nous présente le Festival de la Communication Santé 2014

Régulièrement, je vous propose de partir à la rencontre d’un acteur du monde de la santé en France.

photo DNLes 28 et 29 novembre prochains se dérouleront la 25ème édition Festival de la Communication Santé, qui a lieu chaque année à Deauville et qui récompense les meilleures campagnes de communication dans le domaine de la santé. Interview avec l’organisatrice, Dominique Noël.

Bonjour Dominique. Peux-tu te présenter en quelques mots ?

J’ai d’abord été Directrice de la Communication d’un groupe industriel. Puis j’ai créé et présidé pendant 25 ans une société de négoce international disposant d’un bureau en Asie.

En 2011 j’ai repris le Festival de la Communication Médicale qui se déroulait historiquement à Deauville et il est devenu le Festival de la Communication Santé dont j’ai le plaisir de m’occuper actuellement.

Cette année, nous célébrons la 25ème édition Festival de la Communication Santé, peux-tu nous rappeler les objectifs de cet évènement ?

Oui c’est l’année de ses 25 ans !

C’est un moment de partage d’expérience, de rencontre entre les acteurs du monde de la santé. Un lieu d’échange qui met en relation les professionnels de santé, les patients, les aidants et les entreprises de santé laboratoires pharma ou nutrition, assurances, institutions etc. On y découvre, souvent en avant-première, les communications les plus innovantes du secteur.

On y montre la formidable énergie des associations de patients, les campagnes de l’industrie pharmaceutique qui relève le défi de la transparence mais aussi de la recherche et du développement et également comment les soignants s’organisent et s’informent grâce aux nouvelles technologies mais aussi par des lectures scientifiques.

La révolution digitale a bouleversé les modèles et les hiérarchies, nous observons et nous nous faisons l’écho de ces évolutions au travers du Festival.

Festivalcomsante

Quels ont été les succès des précédentes éditions ?

Lorsque j’ai repris le Festival, il mettait en lumière les actions et campagnes de communication des laboratoires destinées à l’information des médecins.

Dès la première année je l’ai ouvert aux associations de patients et d’aidants. Aujourd’hui tous les publics qui s’intéressent et œuvrent pour la santé ont leur place au Festival. D’autre part, il y avait une conférence inaugurale avant le concours de présentation des projets aux jurys, maintenant il y a une journée très dense de conférences.

Une autre chose à laquelle le comité est très attaché, c’est l’indépendance absolue des jurys. Les jurés, personnalités éminentes, ne sont pas rémunérés et rendent leur verdict signé dès la sortie de la salle où ils ont vu la présentation des projets par l’annonceur ou, plus rarement, par son agence. Les jurys sont souverains, les membres du comité ne votent pas dans les jurys afin que l’indépendance absolue soit respectée.

Un autre point est important, ce Festival est indépendant, il n’est rattaché à aucun groupe, agence ou média.

Aujourd’hui nous bénéficions du soutien de partenaires chaque année plus nombreux qui sont heureux de participer à cette aventure ambitieuse.

Après un parcours professionnel terriblement prenant, j’essaie maintenant de contribuer à privilégier le partage et la convivialité pour faire avancer la réflexion sur ce bien si précieux qu’est la santé.

Quelles nouveautés pourront découvrir les participants cette année ?

La tendance est claire, plus que jamais, le patient est au cœur de la plupart des projets. Le grand-public aussi par de l’information préventive, plus que dans les éditions précédentes.

2 nouveautés :

  • Start-ups santé mises à l’honneur avec une opération de levée de fonds pendant le Festival, c’est une action inédite pendant un évènement.
  • Prix de la communauté du Club Digital Santé : pour la première fois les internautes pourront voter en ligne

4 thèmes de conférences :

  • L’usage des applications mobiles santé
  • Patients et observance sommes nous tous égaux. Avec en exclusivité un sondage réalisé par OpinionWay dont les résultats vont vous étonner…
  • L’open data : chance ou risque pour les systèmes de santé ?
  • Le droit de savoir : mythe ou réalité ?

Informations et inscription sur le site www.festivalcommunicationsante.fr

Suivez l’actualité du festival sur twitter avec le hashtag #FCS14 et le compte @FestivalComSanté

Retrouvez les meilleurs moments des éditions précédentes sur la chaîne YouTube du Festival.

Buzz e-Santé est partenaire média du Festival de la Communication Santé 2014

 

Diabetopartner : application mobile pour patients diabétiques

Le laboratoire MSD en en partenariat avec la Fédération Françaises des Diabétiques lance une nouvelle application mobile pour accompagner les patients diabétiques : Diabetopartner. Découverte.

diabetopartnerDéveloppé par le laboratoire MSD, en partenariat avec la Fédération Françaises des Diabétiques, DiabetoPartner est une application pour faciliter le quotidien des patients diabétiques de type 2.

Pour répondre au plus près au besoin de ces patients, une enquête a été menée en amont du projet auprès de 4 000 patients membres de la Fédération Françaises des Diabétiques. Un « comité de patients experts » a ensuite imaginé les contenus et fonctionnalités de l’application.

Diabetopartner se présente donc comme un outil d’observance pour accompagner au quotidien les patients. L’application propose différentes fonctionnalités :

  • un pilulier avec un système de rappel des prises
  • un agenda des rendez-vous médicaux
  • un système d’enregistrement des ordonnances
  • un carnet de suivi détaillé des bilans biologiques
  • des conseils et informations pratiques

apple store &   Android app on Google Play

Source : MSD France

360 medics : base de données de médicaments sur mobile

Une jeune start-up lyonnaise lance une base de données 100% gratuite pour référencer sur smartphone tous les médicaments du marché : 360 medics. Découverte.

360medicalAprès une première expérience en oncologie couronnée de succès, la jeune start up lyonnaise lance l’application 360 medics, base de données référençant tous les médicaments du marché.

Première réussie avec 360 Médical

Cette start up 360 médical a débuté son aventure par la création d’une « bibliothèque 2.0 du médecin » pour la cancérologie. Depuis son lancement, cette application est devenue une référence puisque près d’un oncologue sur trois l’utilise déjà. Pour le professeur en oncologie Jean-Yves BLAY, Président du Conseil Scientifique de la jeune start-up, « 360 medical répond à une attente de la profession qui accède désormais en un clic à une plate-forme actualisée rassemblant toutes les informations et outils de référence nécessaires dans l’exercice de notre fonction ».

App Store Icon

360 medics, base de données médicamenteuses 100% gratuite

360medicsLe concept de l’application 360 médical va se décliner avec une nouvelle application pour tous les professionnels de santé : 360 medics.

Lancée dans les prochaines semaines, cette application permettra aux professionnels de santé d’accéder gratuitement à une base de donnée exhaustive des médicaments sur le marché. Les données seront mises à jour mensuellement et issues de l’ANSM, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé.

La première version sera exclusivement réservée aux professionnels de santé mais une version grand public n’est pas exclue.

Source : 360 médical

 

LMCoach : service pour améliorer l’observance des patients atteints de LMC

L’association LMC France a développé avec Observia et le soutien de Novartis un service de coaching mobile destiné à accompagner et soutenir les patients atteints de leucémie myéloïde chronique (LMC) : LMCoach. Présentation.

logo-lmcoachLa leucémie myéloïde chronique (LMC), cancer rare du sang et de la moelle osseuse, a connu en l’espace de quelques années une véritable transformation de son pronostic. Pathologie incurable il y a encore une quinzaine d’années, la LMC est devenue une maladie chronique. La prise en charge la maladie est étroitement liée à une prise médicamenteuse régulière par voie orale et un suivi optimal de la réponse au traitement. Une contrainte qui n’est pourtant pas facile à vivre au quotidien par les patients.

Environ un patient sur trois atteint de LMC et traité par inhibiteur de tyrosine kinase ne serait pas observant. Or, chez les patients atteints de LMC, il existe une corrélation entre une bonne observance et l’efficacité du traitement. Une mauvaise observance serait également responsable de davantage d’échecs suite à des résistances aux traitements.

Conscient des enjeux que représente une bonne observance chez les patients atteints de LMC, l’association LMC France a développé avec Observia et le soutien de Novartis Oncologie le service gratuit LMCoach qui a vocation à améliorer l’observance des patients atteints de LMC. Il permet de recevoir :

  • des rappels de prise de traitement couplés à des conseils
  • des rappels de rendez-vous médicaux pour les consultations d’hématologie
  • des conseils liés à la pathologie et aux besoins du patient

www.lmcoach.org

Comprendre la leucémie myéloïde chronique (LMC) en infographie

La leucémie myéloïde chronique (LMC) est un cancer rare du sang et de la moelle osseuse caractérisé notamment par une augmentation importante du nombre de globules blancs.
En France, près de 8 000 personnes en sont atteintes, et on compte chaque année environ 800 nouveaux cas.

LMC_infographie

Sources : Association LMC France, Novartis

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 4 905 autres abonnés