Le CNOM lance un webzine d’information

Le Conseil National de l’Ordre des Médecins lance un nouveau dispositif d’information à destination des médecins et du grand public. Découverte.

Pour s’adresser à un plus large public et proposer une information plus dense et de qualité pour les médecins, le Conseil National de l’Ordre des Médecins (CNOM) innove avec le lancement d’un webzine d’information.

Le lancement de ce webzine s’inscrit dans la volonté du CNOM de moderniser ses outils et d’ouvrir ses publications à une cible plus large. Il vient compléter le dispositif d’information existant composé d’un magazine et d’une newsletter pour les médecins.

webzine-CNOM

Cette première édition du webzine est consacrée aux jeunes médecins et à l’avenir de la médecine. A travers des témoignages, portraits, interviews et chiffres clés, ce numéro dresse un panorama des aspirations des jeunes médecins, de leurs envies, de leurs attentes… Plusieurs entretiens croisés permettent d’aborder des problématiques de fond comme la formation et la répartition de l’offre de soins. Des invités prestigieux ont également apporté leurs contributions sur l’avenir de la médecine, parmi lesquels le philosophe Michel Serres et le médecin chercheur Alain Carpentier.

webzine-CNOM-2

webzine-CNOM-3

L’ensemble de ce dispositif de communication a été revu pour créer un véritable esprit de collection avec un panel d’outils répondant aux usages des médecins : magazine bimestriel avec nouvelle ligne éditoriale et graphique, newsletter mensuelle en responsive design pour une lecture sur supports mobiles…

Source : Conseil National de l’Ordre des Médecins

 

L’ATIH lance son nouveau site web

L’Agence technique de l’information sur l’hospitalisation a lancé début février son nouveau site web atih.sante.fr. Présentation.

Suite à une enquête de satisfaction menée en 2012 auprès des utilisateurs de son site web, l’Agence technique de l’information sur l’hospitalisation lance en ce début d’année une nouvelle version accessible à l’adresse www.atih.sante.fr.

atih-sante

Dans un design épurée, avec une nouvelle charte graphique, cette nouvelle version propose cinq rubriques principales :

  • L’Atih : missions, organisation, marchés publics, presse…
  • Domaines d’activités : informations médicales, sur les coûts, financement, qualité des soins…
  • Accès aux données : statistiques, cartographies, base de données…
  • Rapports et études : activité et finance des établissements de santé, coûts hospitaliers…
  • Plateformes et logiciels

Un accès direct par champ d’activité est accessible dès la page d’accueil : médecine, chirurgie, obstétrique (MCO), hospitalisation à domicile (HAD), soins de suite et de réadaptation (SSR) et psychiatrie (Psy).

Fondée en 2000, l’Atih a pour mission la collecte, l’hébergement et l’analyse des informations médico-économiques des établissements de santé, de la gestion technique de leurs dispositifs de financement; de la réalisation d’études sur les coûts hospitaliers et de l’élaboration et la maintenance des nomenclatures de santé.

Source : Agence technique de l’information sur l’hospitalisation

Un site web pour la stratégie nationale de santé

Le ministère des Affaires sociales et de la Santé met à disposition un nouveau site web consacré à la stratégie nationale de santé (SNS) lancée le 23 septembre dernier. Découverte.

Pour permettre au grand public de suivre la stratégie nationale de santé (SNS) lancée le 23 septembre dernier et de mieux la comprendre, le ministère des Affaires sociales et de la Santé lance un site web dédié. Ce site met à disposition l’essentiel des informations sur cette SNS. Pour le ministère des Affaires sociales et de la Santé, « l’ouverture au public de cet espace consacré à la SNS sur le site Internet du ministère manifeste la volonté du gouvernement de partager, tant avec les acteurs du monde de la santé qu’avec les citoyens, les questions et débats que suscite notre système de santé ».

SNS

L’objectif de ce site web est d’apporter une information exhaustive, en proposant un accès par région, par date et par thématique, sur l’ensemble des débats qui sont organisés en France métropolitaine et dans les DOM, entre novembre 2013 et février 2014.

Ce site web propose différents espaces où l’on retrouve les acteurs, les évènements et les documents de référence :

  • Eduquer et prévenir
  • Organiser les soins
  • Impliquer les citoyens
  • L’essentiel sur la SNS

Il continuera à s’enrichir dans les prochaines semaines avec des témoignages, réactions, reportages, interviews et enquêtes sur différents thèmes : prévention, éducation à la santé, accès aux soins, rôle du médecin traitant, les urgences, l’élaboration d’une charte du bon usage du système de santé…

Source : ministère des Affaires sociales et de la Santé

Scope Santé : site d’information sur les hôpitaux et cliniques par la HAS

La Haute autorité de santé (HAS) a lancé un site public d’information sur la qualité et la sécurité des soins dans les établissements de santé : Scope Santé. Découverte.

En partenariat avec la Direction générale de l’offre de soins (DGOS) et l’Agence technique de l’information sur l’hospitalisation (ATIH), la Haute autorité de santé (HAS) a lancé le jeudi 28 novembre un site public d’information permettant d’accéder aux données de près de 5500 établissements de santé sur la qualité de prise en charge et sur l’activité détaillée : Scope Santé.

scope-sante

Ce site web d’information a pour objectif de transmettre au grand public une information fiable, actualisée, accessible, pédagogique et contextualisée sur les établissements de santé afin que chacun soit acteur de sa démarche de soins et qu’il puisse échanger avec un professionnel de santé.

Il met à disposition les résultats des indicateurs de qualité et de sécurité des soins ainsi que les résultats de la certification v2010 de la HAS. Différentes fonctionnalités sont proposées à l’internaute :

  • cartographier et géolocaliser les hôpitaux et cliniques,
  • obtenir les informations générales de chaque établissement,
  • personnaliser et préciser sa recherche d’informations (sur la qualité de soins et l’activité des hôpitaux et cliniques),
  • comparer les établissements de santé entre eux.

Source : Haute autorité de santé (HAS)

L’ANSM lance un espace web dédié à la déclaration des effets indésirables

L’ANSM lance sur son site web un nouvel espace dédié à la déclaration des effets indésirables. Présentation.

Pour simplifier et encourager la déclaration des effets indésirables suspectés d’être liés aux médicaments et prochainement, les incidents liés aux dispositifs médicaux, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) lance un espace web  « Déclarer un effet indésirable ».

ansm-effets-indesirables

Disponible depuis le site web de l’ANSM, cet espace permet :

  • à l’internaute de trouver rapidement le produit de santé pour lequel il souhaite faire un signalement
  • d’accéder au formulaire suivant son profil (professionnel de santé, patient/association de patients ou industriel) et aux informations pratiques pour le compléter et le transmettre.

Le formulaire pour le recueil des effets indésirables liés aux médicaments a été actualisé conformément à la nouvelle réglementation, et peut être complété directement en ligne puis transmis par e-mail au Centre régional de pharmacovigilance (CRPV) dont dépend le déclarant. Pour l’ANSM, « cette nouvelle interface, plus lisible et plus simple, pour déclarer les effets indésirables constitue une première étape vers une véritable télédéclaration en ligne ».

Dans cet espace, de nombreuses informations concernant le système de vigilance sont mises à disposition ainsi que pour les professionnels de santé le bulletin des vigilances produit par l’ANSM.

Source : ANSM

Création d’un site institutionnel sur l’IVG

Pour délivrer une information fiable et de qualité, un site web institutionnel dédié à l’information sur l’avortement a été lancé : ivg.gouv.fr. Découverte.

Face à la croissance du nombre de site web diffusant des informations "mensongères ou orientées" sur le sujet, les ministères de la Santé et des Droits de la femme ont annoncé le lancement d’un site  web dédié à l’information sur l’avortement www.ivg.gouv.fr.

Selon les deux ministères,"la prolifération d’informations souvent trompeuses et culpabilisantes pour les femmes, y compris sur des sites très bien référencés sur la question de l’IVG, est de nature à porter atteinte à la liberté de choix des femmes".
ivg.gouv.fr

Ce nouveau site web a pour objectif de permettre à chaque femme de disposer de tous les renseignements utiles pour éclairer son choix et de les orienter vers des professionnels formés pour bénéficier de renseignements sur les lieux accessibles.

Il met à disposition de nombreuses informations au sein de différents espaces :

  • L’essentiel sur l’IVG : délais, méthodes, coûts…
  • L’IVG en pratique : consultations médicales, IVG médicamenteuse, IVG chirurgicale…
  • Un droit garanti par la loi : anonymat, mineure…
  • Contacts utiles : centres de planification, permanence téléphonique…

La création de ce site fait suite aux recommandations du Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCEfh) demandant la création d’un site "clair et volontariste en faveur du droit à l’avortement" pour contrebalancer la forte influence des anti-IVG sur internet.

Source : Ministère des Affaires Sociales et de la Santé

Lancement d’une web série pour la journée européenne du don d’organes et de la greffe

A l’occasion de la Journée européenne du don d’organes et de la greffe, le 12 octobre 2013, la  Direction européenne de la Qualité du Médicament et des Soins de Santé du Conseil de l’Europe lance une web série. Découverte.

Pour sensibiliser le grand public au don d’organes et à la greffe, la  Direction européenne de la Qualité du Médicament et des Soins de Santé du Conseil de l’Europe lance une web série dans le cadre de la Journée européenne du don d’organes et de la greffe qui se déroulera le 12 octobre prochain.

Cette web série comporte 4 clips vidéo avec pour objectif de susciter l’intérêt, stimuler la discussion à propos du don d’organes et de la greffe et augmenter le nombre de donneurs inscrits dans toute l’Europe.

La campagne de sensibilisation à l’échelle européenne évolue en ligne avec les histoires de personnages nommés Julia, Anna, Daniel ou encore George disponibles sur YouTube. De plus une page consacrée à cette Journée européenne du don d’organes et de la greffe a été créée sur Thunderclap la plate-forme de médias sociaux permettant aux utilisateurs de ces medias de toute l’Europe de partager un message commun de soutien à la journée.

EODD2013

Pour information, chaque jour, 12 patients inscrits en liste d’attente pour une greffe sont morts à cause du manque d’organes disponibles, soit 12 personnes qui auraient pu être sauvées si un organe était arrivé à temps.

Source : Conseil de l’Europe

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 4 347 autres abonnés