Buzz Comptoir : réseau social dédié aux préparateurs en pharmacie

La société RCA Factory Healthcare a lancé il y a quelques mois le premier quotidien et réseau social dédié aux préparateurs en pharmacie : Buzz Comptoir. Découverte.

Créé par RCA Factory Healthcare, Buzz Comptoir propose chaque jour des informations et des conseils utiles au comptoir. Après moins de 10 mois d’existence, ce premier réseau social dédié aux préparateurs en pharmacie a déjà séduit plus de 5 700 membres.

Les préparateurs en pharmacie sont souvent les premiers interlocuteurs des nombreux patients qui rentrent dans les officines chaque jour. Sous la responsabilité du pharmacien, ils jouent un rôle clé de conseil dans le bon usage des médicaments. Buzz Comptoir, premier site d’information communautaire dédié aux préparateurs en pharmacie, les accompagne donc dans leur métier et leur facilite le quotidien au comptoir.

Buzzcomptoir

Sous différentes formes, les contenus présentent à la fois une approche informative, pédagogique et ludique, et permettent aux membres d’échanger entre eux :

  • trois nouveaux articles sont postés chaque jour pour informer les préparateurs sur l’actualité qui va « buzzer » au comptoir, pour un conseil adapté et des réponses pertinentes, sur des thématiques telles que « Comment réduire de moitié la durée d’un rhume » , « Dix conseils pour vos patients asthmatiques » ou encore l’information sur les évolutions de l’environnement de la pharmacie.
  • une vidéo « tuto »hebdomadaire apporte trucs et astuces sur des thèmes comme l’animation du point de vente, mais aussi l’environnement de la pharmacie. Par exemple : « la vente en ligne des médicaments », « La douleur de l’enfant » ou « les règles du merchandising ». Chaque vidéo est associée à un quiz qui permet de tester ses connaissances et gagner des points et «badges d’expertise ».

Du Buzz pour des oeuvres caritatives

Sur Buzz Comptoir, chaque préparateur peut cumuler des points en Buzzant des articles de la plateforme, en commentant mais également en répondant aux quiz associés aux tutos. Ils permettent de suivre et mesurer sa progression : tous les 300 points, on passe au niveau supérieur. Plus on progresse, plus on fait progresser la communauté. Les points seront par la suite transformés en dons pour une œuvre associative.

Buzzcomptoir-points

Jusqu’à la fin de l’année, avec le soutien institutionnel d’UPSA, Buzz Comptoir engage sa communauté à se mobiliser pour l’association Le Rire Médecin qui  propose des interventions de clowns auprès des enfants hospitalisés pour les aider à mieux vivre leur séjour. Chaque point gagné sur la plateforme, au travers d’une interaction, est transformé en don.

Source : RCA Factory Healthcare

Infographie : panorama de la vente en ligne de médicaments en Europe

Le site 1001pharmacies.com dresse un état des lieux de la vente en ligne de médicaments en Europe. Résultats en infographie.

1001pharmacies.com, un des leaders des produits de pharmacie et parapharmacie en ligne, a réalisé au cours du mois de juillet 2014 un état des lieux de la vente en ligne de médicaments en Europe, qui met en avant des situations contrastées selon les différentes législations nationales, et un retard qui pénalise avant tout les Français et les pharmaciens.

« Depuis Janvier 2013, les Français peuvent acheter en toute sécurité des médicaments sur Internet. En effet, la législation française, imposée par le droit européen, a autorisé les pharmacies françaises exclusivement à vendre en ligne des médicaments sans ordonnance. Dans la pratique, encore peu de Français peuvent le faire. Pourquoi une telle disparité entre les consommateurs français et leurs voisins européens ?« , indiquent Cédric O’Neill et Sabine Safi, co-fondateurs de 1001Pharmacies.com

Les précurseurs : l’Allemagne, le Royaume-Uni et les Pays-Bas

La France fait encore office de mauvais élève pour le secteur de la vente en ligne de médicaments. Elle copie sur la Belgique, l’Espagne et l’Italie, en ne proposant à la vente sur Internet que les médicaments sans ordonnance.

Pourtant, de nombreux pays comme l’Allemagne (2004) et le Royaume-Uni (1999) ont adopté depuis longtemps la vente online. La France reste campée sur ses positions et freine un secteur pourtant vital pour la santé des Français. Dans le détail, les Pays-Bas ou encore le Royaume-Uni autorisent la vente en ligne de tous les médicaments, soumis ou non à prescription, et ne demandent même pas l’obligation d’être adossés à une pharmacie physique.

Il est important de noter également quelques cas particuliers comme celui de la Suisse, où la vente en ligne n’est autorisée que pour les médicaments soumis à prescription. Mais aussi celui du Portugal, de la Suède, de la Finlande et du Danemark qui autorisent la vente en ligne de tous médicaments, soumis ou non à prescription, sous la condition que le site soit adossé à une pharmacie physique.

Un taux de pénétration et de vente en France quasi nul

Conséquence de ce retard, la France n’enregistre que 1% de vente online, alors que le taux de pénétration atteint plus de 8% de la population en Allemagne et en Angleterre. Ce très fort pourcentage est essentiellement dû à une pratique plus répandue de l’automédication. Les Allemands sont en effet adeptes à plus de 40% contre 16% en France.

Si les Français n’achètent pas de médicaments en ligne, c’est essentiellement à cause d’un manque d’offres adaptées – et de connaissance de ces offres. En effet, ce chiffre est en contradiction avec les usages des Français qui plébiscitent à 23% la consommation régulière de produits de beauté sur Internet. Cette absence de solutions de vente en ligne engendre des conséquences économiques importantes pour le marché qui ne représente que 20M€ de produits vendus par an en France contre 1,9Md€ en Allemagne.

Medicaments-europe

Source :  1001pharmacies.com

ePharma.pro : plateforme interactive pour l’officine

Le jeune start up Valwin lance une nouvelle offre pour accompagner le pharmacien dans sa relation avec les patients : ePharma.pro. Découverte.

Aujourd’hui, chaque patient a un médecin traitant, demain chaque patient aura un pharmacien référent. La législation récente a profondément modifié le métier de pharmacien (éducation thérapeutique du patient, vente en ligne de médicaments…) et le comportement des patients, lui aussi, a changé (automédication et recherche croissante d’informations médicales sur internet).

Dans le contexte actuel, le pharmacien n’a ni le temps, ni bien souvent, les compétences pour optimiser sa présence sur le web. Pourtant, le numérique est un axe concret de développement, lui permettant également de répondre aux exigences de ses patients hyper-connectés : les e-patients.

Partant de ce constat, la société Valwin lance une plateforme interactive : ePharma.pro. Avec ce service, Valwin souhaite accompagner le pharmacien d’officine à être présents sur le web dans un cadre éthique et sécurisé, pour renforcer sa position en tant qu’acteur référent de santé.

ePharma.pro-valwin

Ce service propose au pharmacien une offre clé en main, simple, qui lui permet de tirer parti d’internet pour mieux servir ses patients, accomplir ses nouvelles missions et augmenter son chiffre d’affaires :

  • Vendre de façon sécurisée et conseillée de médicaments en ligne
  • Gérer l’entretien pharmaceutique : outil d’aide à la gestion de l’entretien pharmaceutique pour le patient et le pharmacien.
  • Fournir des informations de qualité, simples et claires sur les médicaments et la santé aux patients
  • Mettre en avant la pharmacie : ses activités et ses spécialités.

Cette solution s’appuie sur un accompagnement personnalisé et continu de Valwin, une sécurisation maximale (hébergement de données de santé, sécurité informatique avec chiffrement des données, sécurisation de la délivrance avec alertes Vidal) et une technologie innovante et robuste, reconnue par le Centre Francilien de L’innovation.

Source : Valwin

 

Doctissimo lance la e-pharmacie Doctipharma

Le portail web santé Doctissimo se lance dans la vente de médicament avec la création de la e-pharmacie Doctipharma. Découverte.

Aujourd’hui, Doctissimo est le portail web d’information santé de référence avec plus de 7 millions de visiteurs uniques par mois. Avec l’ouverture de la vente de produit de santé sur Internet en 2013, il lance un nouveau site de e-commerce pour la vente de produits de parapharmacie et de médicaments sans ordonnance : Doctipharma.fr.

Filiale à 100% de Doctissimo, DoctiPharma se positionne comme une solution clé en main pour permettre aux pharmaciens ayant une officine physique sur le territoire français de créer son officine en ligne. L’ensemble des sites de pharmacies créées sont disponibles sur cette plateforme afin que les internautes puissent acheter et être conseillés en ligne comme dans une officine physique.

doctipharma

Pour Stéphanie Barré, directrice générale de DoctiPharma, «Doctipharma.fr a l’ambition de devenir le référent de la pharmacie en ligne. Nous prendrons soin de développer cette offre en suivant scrupuleusement les recommandations des autorités de santé. Les consommateurs qui connaissent déjà Doctissimo, retrouveront leur pharmacien en toute confiance sur Doctipharma.fr. Ils profiteront à la fois de la sécurité du circuit pharmaceutique, d’un accès facilité aux conseils de leurs pharmaciens, et de la souplesse du e-commerce qui leur assure le choix, le prix et le service. ».

DoctiPharma propose différentes fonctionnalités :

  • un accès à des produits légaux avec transparence sur la provenance
  • un service continu et global accessible 24h/24
  • un service de livraison à domicile et/ou de retrait comptoir
  • un espace privé pour conserver l’historique des commandes et ses conversations avec les pharmaciens
  • un service de géolocalisation des pharmacies en lignes et des pharmacies de garde

La plateforme a été développée pour un usage multi-support avec navigation optimisée et garantie la confidentialité des données, la sécurité des paiements et un hébergement agréé données de santé.

« Au-delà de l’information et des espaces de discussions que Doctissimo offre à ses internautes, nous souhaitons nous diversifier vers une offre de services qui rapproche les internautes des professionnels de santé », s’est  félicité Valérie Brouchoud, présidente de Doctissimo.

Source : Doctissimo

Giropharm lance une application mobile sur le rhume pour les enfants

Le groupement de pharmaciens Giropharm a lancé il y a quelques semaines une nouvelle application mobile pour iPhone et iPad sur le rhume spécialement conçue pour les enfants baptisée « le rhume et Lili ». Découverte.

app-rhume-liliPour familiariser les enfants aux maladies de l’hiver comme le rhume, le groupement de pharmaciens Giropharm a lancé l’application mobile « le rhume et Lili ».

Accessible gratuitement dans l’Apple Store et destinée aux enfants de moins de 10 ans, cette application permet de découvrir les réflexes à adopter en cas de rhume et les gestes préventifs à travers une histoire, découpée en treize séquences. A travers l’histoire du rhume de Lili, l’apprentissage des enfants s’effectue de manière ludique et interactive via la narration, les bruitages, des quiz, l’enregistrement de sa propre voix ou le téléchargement de leur photo.

Au cours de cette histoire, Lili se confronte à un gros rhume : elle a le nez qui coule, mal à la tête et ne cesse d’éternuer. A l’aide de cette application, elle va trouver des solutions simples et adaptées à son âge grâce aux recommandations de sa maman, bien conseillée par son pharmacien.

apple store

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Source : Giropharm

Pharminfo : création de site web pour les pharmacies

Présente depuis 2007 sur la toile, la société Pharminfo.fr propose un service de création de site web pour les pharmacies d’officine. Découverte.

Pour accompagner les pharmacies d’officine dans leur visibilité sur Internet, la société Pharminfo.fr propose la création de site web clé en main avec du contenu mis à disposition : actualité santé, fil santé, cartes épidémio etc…

Aujourd’hui, plus de 2000 pharmacies font confiance à Pharminfo.fr qui leur fournit des solutions professionnelles, à la fois économiques, personnalisables et modulables.

pharminfo.fr

De nombreuses fonctionnalités sont proposées pour agrémenter le site web de l’officine : module d’information, large choix de thèmes graphiques, plans d’accès intégré, spécialités de l’officine, module de pharmacie de garde, gestion de l’équipe officinale …

Outre ces fonctionnalités des services experts sont également mis à disposition : module de traitement de texte, outil de publishing (carte de visite, remis, affiches…), médiathèque, module de sondage, module de formation pour l’équipe officinale…

Avec l’ouverture de la vente en ligne de certains médicaments, Pharminfo propose également une offre permettant de proposer sur son site la vente en ligne de médicaments OTC et de produits de parapharmacie.

Vous pouvez retrouver Pharminfo sur les médias sociaux : Facebook, Twitter, Google+, Linkedin

Découverte en vidéo :

Source : Pharminfo

Nouvelle version de l’application Ma Pharmacie Mobile

Pharmagest Interactive a lancé une nouvelle version de son application mobile Ma Pharmacie Mobile. Découverte.

ma-pharmacie-mobileEntièrement repensée, l’application Ma Pharmacie Mobile propose une interface graphique et une ergonomie complètement renouvelée et intègre de nouvelles fonctionnalités.

De manière générale, l’application se veut plus simple, plus efficace dans le but de faciliter l’utilisation des fonctionnalités qui ont fait le succès de la 1ère version (+ de 90 000 téléchargements) : géolocalisation de pharmacie (avec un mode vue carte / vue liste), envoi de photos d’ordonnances et suivi de traitement (réception des ordonnances délivrées et des alertes pour le rappel de prise et de posologie).

De nouvelles fonctionnalités enrichissent cette nouvelle version :

  • notifications avec horaires des prochaines prises ou
  • heures d’ouverture de ses pharmacies
  • demande de conseil avec envoi de message et photo à son pharmacien
  • fiches conseils associées au traitement

apple store &   Android app on Google Play

Découverte en vidéo :

Source : Pharmagest Interactive

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 4 846 autres abonnés