Infographie : la démence, une priorité de santé publique

A l’occasion de la première conférence ministérielle sur l’action mondiale contre la démence qui s’est déroulé du 16 au 17 mars 2015, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a lancé une infographie sur la démence dans le monde. Découverte.

La première conférence ministérielle sur l’action mondiale contre la démence qui s’est déroulé du 16 au 17 mars 2015, a réuni des ministres du monde entier, aux côtés d’experts, de chercheurs et de représentants d’associations.

L’objectif de cette conférence était de sensibiliser au défi que représente la démence pour la santé publique, de faire mieux comprendre la responsabilité des gouvernements pour relever ce défi, et de souligner la nécessité d’une action coordonnée aux niveaux mondial et national.

Infographie-demence

Source : Organisation Mondiale de la Santé (OMS

 

Infographie : les enjeux de l’observance

L’enquête « Vos traitements et vous ? » conçue par le Pr Catherine Tourette-Turgis, fondatrice de l’Université des Patients, en partenariat avec Pfizer, livre des résultats inédits sur les enjeux de l’observance côté patients. Découverte.

enquete-observanceL’observance thérapeutique, à savoir le respect scrupuleux de la prescription du médecin (posologie, heure de prise, règles hygiéno-diététiques, etc.), est directement liée à la problématique du bon usage du médicament. Elle est en outre un enjeu de santé essentiel et transverse à toutes les pathologies chroniques. De nombreuses études ont mis en avant la dimension économique ou sociale de la non-observance mais peu sont centrées sur la réalité des patients. « Pourtant, il est nécessaire d’écouter et de comprendre les patients. Pour que l’observance devienne une évidence” explique Catherine Raynaud, Directeur des Affaires institutionnelles, Pfizer France.

Au-delà du nombre de participants (plus de 1 300 personnes touchées par une maladie chronique), “Vos traitements et vous ?” est un appel à la réflexion pour mieux cerner ce phénomène complexe et multifactoriel.

La non-observance, une triple réalité

En premier lieu, il est important de rappeler que la non-observance ne s’envisage pas sous un prisme unique : elle est complexe et diffère en fonction des individus, des traitements et même des situations. Les résultats de l’enquête permettent cependant d’identifier trois dimensions dans ce phénomène.

  1. L’oubli du traitement, un phénomène lié à la prise en charge : pour 44 % des répondants, ne pas prendre ses médicaments s’explique par un oubli. Cette non-observance concerne indistinctement tous les profils (patients jeunes, âgés, hommes, femmes, etc.) et toutes les pathologies avec des tendances plus ou moins marquées.
  2. La modification du traitement, une réalité : 29 % des répondants disent modifier leur traitement d’eux-mêmes. Trois variables entrent en jeu : ce sont davantage des femmes, des patients de moins de 60 ans ou des patients diagnostiqués depuis plus de 2 ans qui ont tendance à adapter le plus leur traitement.
  3. Confiance, gêne : des sentiments contradictoires envers ses médicaments : parmi les autres enseignements apportés par cette enquête, il est à noter que 82 % des répondants ont confiance dans leur(s) médicament(s).

L’observance, un enjeu complexe

La prise d’un traitement est une pratique influencée par différents paramètres peu explorés jusqu’alors.

  • La situation personnelle du patient et le rôle des proches :« Le contexte socio-économique du patient, mais aussi familial (travail de nuit, vie en couple, rupture sociale…) a une importance primordiale dans la gestion du traitement » note Mina Daban, Présidente de l’association LMC France. Un constat confirmé par le fait que 35 % des répondants considèrent que leur conjoint pourrait jouer un rôle essentiel pour améliorer leur observance et 21 % soulignent l’importance des proches (n=1 183).
  • La relation médecin-patient primordiale : la non-observance peut aussi être le fait d’individus qui ne comprennent pas l’intérêt de prendre leur médicament. Cela nécessite donc un travail important entre soignant et patient : « Un patient bien informé sera plus observant » remarque Mina Daban.Pour 32 % des répondants, le médecin traitant pourrait jouer un rôle essentiel dans leur observance. Pourtant, seuls les changements ou oublis importants semblent faire l’objet d’une discussion quasi systématique avec celui-ci. « Quelque part, on est toujours un peu enfant et on a peur d’être le mauvais élève face au médecin » explique Rolande Guastalli, patiente expert ANDAR (Association Nationale de Défense contre l’Arthrite Rhumatoïde).

Pfizer-infographie-observan

 Source : Pfizer

Infographie : à la découverte des aidants familiaux

Vivre En Aidant, site web proposé par La Banque Postale, propose une infographie pour décrypter les aidants familiaux. Présentation.

Le vieillissement, le handicap et la maladie,  sont de véritables enjeux de société. Le grand âge, une maladie invalidante ou un handicap s’accompagnent d’une perte progressive ou brutale d’autonomie. Au-delà des professionnels (auxiliaires de vie, infirmières et professionnels du service à la personne), la famille, les proches et les amis sont fortement mis à contribution pour la prise en charge de cette perte d’autonomie.

Pour accompagner les aidants, la Banque Postale a lancé le site web Vivre en Aidant qui se veut être le partenaire au quotidien des aidants familiaux.

Décryptage en infographie des aidants familiaux :

Infographie Aidant familial, Aide à la personne_Vivre En Aidant

Source : Vivre en Aidant

Bayer HealthCare lance une campagne sur la contraception

Le laboratoire Bayer HealthCare lance une campagne de communication afin de sensibiliser les jeunes femmes sur la prise de décision active, notamment concernant leur contraception. Présentation.

A travers une campagne baptisée #JeDécide, le laboratoire Bayer HealthCare a pour objectif de sensibiliser les femmes sur la prise de décision active notamment en ce qui concerne leur contraception et de continuer à communiquer auprès de ces femmes sur les multiples options qui s’offrent à elles pour choisir le mode contraceptif qui leur convient le mieux. La contraception fait partie des grandes décisions auxquelles les 20-35 ans sont confrontés à cette période.

Pour apporter des informations complètes sur les différentes méthodes contraceptives, le site web jenypenseplus.com a été lancé.

jenypenseplus

Dans le cadre de cette campagne, un grand jeu concours a été lancé, à l’occasion de la Saint Valentin, sur le thème « Ma décision de l’année ».  Principe : les jeunes femmes sont invitées à se prendre en photo avec leur décision de l’année écrite ou imagée et à poster leur photo sur les réseaux sociaux Instagram et Twitter avec le hashtag #JEDECIDE. Au final, trois photos originales seront sélectionnées par un jury et récompensées par un week-end bien-être pour deux.

Une série de vidéos complète également le dispositif de la campagne :

Infographie : les jeunes prennent des décisions, surtout les femmes

Le laboratoire Bayer HealthCare, en partenariat avec Ipsos Santé, a publié les résultats d’une enquête autour de la prise de décision et la contraception menée auprès des femmes. Découvrez les principaux résultats de l’enquête Ipsos Santé/Bayer HealthCare en infographie.

Choisir sa contraception est un moment clé dans la vie d’une femme, surtout quand elle est jeune. Comment fait-elle ce choix ? En est-elle satisfaite ? Par qui est-elle conseillée ? Quels autres choix sont faits par les jeunes ? A quel point sont-ils ouverts au changement ? Dans leur vie personnelle ? Dans leur vie professionnelle ?

bayer_choix-de-vie_infographie

Source : Bayer HealthCare

 

Infographie : les cardiologues face au digital

Le CESSIM a publié, en partenariat avec Ipsos, les résultats de son baromètre annuel sur les usages digitaux des professionnels de santé. Focus sur les cardiologues en infographie.

La nouvelle édition du baromètre numérique du Cessim (Centre d’Etudes Sur les Supports de l’Information Médicale), diffusée en décembre dernier, a montré que le digital gagne du terrain au sein du corps médical. Parmi ces professionnels de santé, les cardiologues entrent progressivement dans l’ère digitale.

Principaux résultats de ce baromètre concernant les cardiologues en infographie :

Cessim

Source :  Cessim (Centre d’Etudes Sur les Supports de l’Information Médicale)

 

Chèque Santé : titre prépayé et dématérialisé de prestations de santé

Une jeune start-up montpellieraine,  Care Labs, lance le premier titre prépayé de prestations de santé : Chèque Santé. Découverte.

logo-cheque-santeMembre de de Cap Omega, l’incubateur d’entreprises innovantes high tech de Montpellier, la start up Care Labs lance Chèque Santé, le 1er titre prépayé de prestations de santé.

Disponible depuis le 2 janvier, le chèque santé permet de financer tout ou partie de ce qui n’est pris en charge ni par la sécurité sociale ni par les mutuelles. Il peut s’agir de consultations, de prestations ou de produits de prévention dans le domaine de la santé et du bien être.

A titre d’exemple, ce chèque peut servir à régler un ostéopathe, un psychologue, un nutritionniste, un chiropracteur, un coach de sport-santé, des dépassements d’honoraires, des prothèses…  Un annuaire en ligne, comptant à ce jour 10 000 professionnels, permet de choisir le  professionnel de santé auprès duquel utiliser son solde.

Ce chèque s’adresse aux salariés du secteur public ou privé, à condition toutefois que leur entreprise, CE ou collectivité le propose. Celles-ci participent à leur financement, de la même façon que pour les chèques-cadeaux ou les chèques-vacances.

chequesante

Le chèque santé est dématérialisé, il prend la forme d’une carte de crédit ou d’une application mobile (téléchargeable gratuitement). Il est donc possible de payer le professionnel de santé de trois façons : en tapant le montant et son code dans l’application mobile, avec sa carte à code ou en imprimant son code sur papier libre.

chaque-sante

Plus d’information sur www.chequesante.com 

apple store &   Android app on Google Play

Découverte en vidéo :

Infographie sur le coût de la santé

Dans le cadre du lancement de Chèque Santé, Care Lab propose une infographie concernant le coût de la santé :

Impression

Source : Care Labs

Infographie : objets connectés et bien-être

Les objets connectés continueront d’envahir notre univers en 2015. Le monde de la santé et du bien être est au coeur de cette tendance. Le site de Que Choisir a interrogé ses lecteurs concernant cette évolution. Résultats en infographie.

infographie-objets-connectes

Source : Que Choisir

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 6 808 autres abonnés