Webzine consacré aux données personnelles de santé et open data par le CNOM

Le Conseil National de l’Ordre des Médecins lance un nouveau numéro de son webzine consacré aux données personnelles de santé et à l’open data. Présentation.

Après un premier numéro lancé en juin dernier et consacré aux jeunes médecins et à l’avenir de la médecine, le Conseil National de l’Ordre des Médecins lance une deuxième édition de son webzine d’information sur le thème des données personnelles de santé et l’open data.

Pour rappel, le lancement de ce webzine s’inscrit dans la volonté du CNOM de moderniser ses outils et d’ouvrir ses publications à une cible plus large. Il vient compléter le dispositif d’information existant composé d’un magazine et d’une newsletter pour les médecins.

Webzine-CNOM-2

A travers des témoignages, portraits, interviews et chiffres clés, ce numéro très complet aborde de nombreuses thématiques liées aux données personnelles de santé et l’open data :

  • Les données personnelles de santé en cinq questions
  • La confidentialité des données, enjeu majeur de la santé mobile
  • Le « quantified-self » : le corps, nouvel objet connecté ?
  • Données personnelles et données publiques : état des lieux en dix points
  • Open Data en santé : les quatre enjeux majeurs
  • Qu’attendons-nous de l’Open Data en santé ?
  • L’Open Data au-delà de nos frontières

Source : Conseil National de l’Ordre des Médecins

 

A la découverte de Doklog

Régulièrement, je vous propose de partir à la rencontre d’un acteur du digital santé en France.

Ce mois-ci, partons à la rencontre d’Olivier Vela-Gomez, président de la jeune start up Doklog.fr.

ovelagomezBonjour Olivier. Peux-tu te présenter brièvement ?

Bonjour Rémy. Je viens du monde de l’industrie pharmaceutique ou j’ai occupé pendant une quinzaine d’année des fonctions commerciales et marketing.

En 2012, voyant l’évolution et l’orientation de plus en plus digitale du secteur, j’ai décidé de me reconvertir afin de passer un diplôme en communication digitale et de créer dans la foulée Doklog.fr, plateforme de partage d’actualités santé entre tous les Acteurs de santé.

Comment est venue l’idée de Doklog ?

Lorsque j’étais au sein de l’industrie pharmaceutique, j’ai constaté qu’un grand nombre de laboratoires essayaient d’adopter une stratégie digitale pour apporter de nouveaux services aux Professionnels de santé.

La grande majorité de ces services n’ont cependant jamais réellement fonctionné, soit parce qu’ils n’étaient pas adaptés aux exigences des Professionnels de santé, soit parce qu’ils étaient trop chronophage.

Autre constatation, si les Patients (notamment ceux ayant une pathologie chronique) s’expriment déjà beaucoup sur internet par le biais de blogs ou de forums, ils sont toujours à la recherche d’informations santé fiables. Le souci est qu’il n’existe à ce jour que très peu de lien entre les Professionnels de santé et leurs Patients en dehors de la consultation alors que le Web peut largement contribuer à améliorer cette situation.

L’idée de Doklog est donc de mettre du lien entre tous les Acteurs de santé (Professionnels, Patients, Industriels, Etablissements de santé, Associations…) au sein d’une même plateforme indépendante et de proposer une information santé fiable. Tout cela sans contraintes techniques et perte de temps pour les utilisateurs.

logo_doklog_frQuelles fonctionnalités ou services sont proposés ?

Aujourd’hui il est possible pour tout Acteur de santé de créer son Journal santé et ainsi de pouvoir poster très simplement et rapidement un article lié à son actualité et son environnement.

La deuxième fonctionnalité est l’Abonnement (gratuit) aux Journaux des Acteurs de santé de son choix afin de suivre en temps réel toutes leurs actualités (Timeline).

Enfin la troisième fonctionnalité est de pouvoir Partager très facilement et rapidement un article d’une autre source qui semble pertinent pour les personnes qui suivent votre Journal.

Quelles sont les prochaines étapes dans le développement de Doklog ?

La prochaine étape pour Doklog est de mettre en place des partenariats avec des établissements de santé afin de convaincre les Professionnels de santé de ces établissements de s’inscrire également (l’inscription étant totalement gratuite pour les Hôpitaux publics et les Professionnels de santé). Les Patients de ces Établissements et Professionnels de santé pourront donc suivre très facilement leurs actualités en s’inscrivant gratuitement sur Doklog.fr.

Ensuite ce sera de fournir de nouveaux services, comme une fonction Agenda par exemple.cercle_utilisateurs_doklog

Observateur de l’e-santé en France, comment vois-tu évoluer l’e-santé dans les années à venir en France ?

Pour avoir participé au début de la transformation digitale du monde de la santé au sein de l’industrie pharmaceutique, je sais que l’évolution de l’e-santé sera lente mais inéluctable.

Aujourd’hui, de nouveaux acteurs (Apple, Google, iHealth, Withing, applications mobiles…) font leur entrée dans cet univers avec beaucoup moins de barrières que les acteurs traditionnels, ce qui permet d’accélérer le mouvement.

S’il est vrai que les contraintes réglementaires dans le domaine de la santé sont très fortes, il est pourtant tout à fait possible pour les Acteurs de santé de s’exprimer sur le Web dès aujourd’hui (voir le Livre Blanc du CNOM sur la Déontologie médicale sur le Web).

Encore faut il qu’ils puissent le faire simplement et rapidement pour que le service leur apporte une plus value et n’impacte pas sur leur quotidien déjà bien rempli !

 

Pour aller plus loin : https://doklog.fr/, @doklog_fr

5 jours dans le noir : campagne web de sensibilisation de l’Association Valentin Haüy

Du 21 octobre au 21 novembre prochain, l’Association Valentin Haüy au service des aveugles et des malvoyants propose aux internautes de vivre une expérience inédite : « 5 jours dans le noir » ! Présentation.

vivez5joursdanslenoirL’objectif de cette campagne : sensibiliser et mobiliser le grand public sur la cécité et la malvoyance en le confrontant à la réalité du noir lors de moments simples de la vie quotidienne (marcher dans la rue, cuisiner, aller au musée, travailler, lire un livre).

Durant plus d’un mois, l’internaute est invité à découvrir 5 vidéos de 20 secondes, tournées à l’aide d’une caméra subjective et diffusées sur le site 5jours.avh.asso.fr ; de courts moments de la vie qui se donnent à voir, et surtout à ressentir :

  • Lundi : se rendre chez un ami
  • Mardi : cuisiner
  • Mercredi : aller au musée
  • Jeudi : travailler
  • Vendredi : lire un livre

À la fin de chaque film, une même question : Comment l’internaute réagirait-il s’il devait vivre chacun de ces moments sans ses yeux ? Une interpellation qui prend tout son sens à travers ces 5 jours dans le noir qui illustrent de nombreux défis que doivent relever chaque jour les personnes déficientes visuelles dans leur quotidien.

Chacun peut ensuite découvrir les services que propose l’Association Valentin Haüy aux personnes aveugles ou malvoyantes, puis il est encouragé à partager cette expérience avec ses contacts sur les réseaux sociaux ou par mail.

L’Association Valentin Haüy, créée en 1889, poursuit depuis plus de 125 ans l’objectif premier de son fondateur : lutter avec et pour les personnes déficientes visuelles pour la reconnaissance de leurs droits, leur participation à part entière à la vie sociale et professionnelle, le développement de leur autonomie au quotidien, leur information et l’information du grand public sur la réalité du handicap visuel, les moyens de sa prévention et la nécessité de toujours faire évoluer le regard que la société porte sur le handicap.

Source : Association Valentin Haüy

Hacking Health Camp : plus grand hackhaton santé européen

Hacking Health et Alsace Digitale organise la 2ème édition du Hacking Health Camp en France en mars 2015. Buzz e-Santé est partenaire de cet évènement. Découverte.

HackingHealthCampHacking Health Camp est un évènement international sur 4 jours qui vise à briser les barrières de l’innovation en santé. Il s’agit du plus grand hackhaton santé européen qui se déroulera du 19 au 22 mars 2015 à Strasbourg.

Chaque jour, un évènement crée un espace collaboratif entre professionnels de santé, designers, hackers, makers et entrepreneurs. Un évènement à destination de toutes les personnes intéressées par l’innovation en santé, inspirant professionnels de santé et professionnels du numérique sur leurs opportunités communes dans l’avenir de la santé. Cet évènement est conçu pour répondre aux principes suivants : s’inspirer, apprendre, passer à l’action.

L’idée est simple : l’inspiration étant l’essence même de la création, quoi de mieux que d’écouter des médecins, entrepreneurs et philosophes visionnaires et de rencontrer des startups qui ont déjà commencé à innover. Puis continuer sur un échange sur les données de santé et apprendre à identifier les opportunités tant techniques que médicales sur le sujet de la santé. Au final transformer tout cela en action en travaillant ensemble pour créer des innovations et inventer le futur.

Lors de la première édition, professionnels de santé, designers, développeurs, ergonomes et ingénieurs ont exprimés leurs besoins sur des sujets comme : l’éthique, les données de santé, l’intéropérabilité, quelles évolutions au niveau mondial du numérique en santé ? Où sont les limites technologiques ? Quelles solutions à propos des aspects légaux ? Quelles données existent, comment y accéder et les utiliser pour améliorer la santé pour répondre à la promesse du big data ?

Avec Hacking Health Camp vous trouverez des réponses à ces questions.

Qu’est-ce qu’un hackhaton ?

Évènement de 50 heures où “ceux qui utilisent” (les professionnels de santé) et “ceux qui fabriquent” (développeurs, designers, ergonomes et ingénieurs) collaborent sur des défis soumis avant l’évènement. Le dernier jour chaque équipe présentent un prototype fonctionnel à un jury et à toute l’assemblée.

Hacking Health c’est de l’expérimentation par la collaboration. Le concept se base sur le fait que la collaboration entre experts médicaux et technologiques amènera des solutions innovantes aux problématiques de santé. En concevant et en testant rapidement des prototypes il est possible d’identifier les quelques idées qui ont du potentiel et dans le même temps permettre aux autres d’apprendre plus et de l’appliquer à de nouvelles idées.

HH-support

Le thème de cette édition : le Big Data et son impact sur le secteur de la santé

C’est une évidence : les produits en santé, existants et futurs, doivent ouvrir leurs données pour mieux s’intégrer au reste du système de santé. En partageant ces données, le secteur de la santé reconnaît le large éventail de compétences requises, la diversité des besoins et des particularités à considérer pour répondre à ces besoins. Il est toutefois important de rester vigilant sur la sécurité des données de santé et leur préservation à l’égard de leur propriétaire. Nous devons évoquer l’ouverture des données dans un système de santé garantissant la sécurité des données de santé personnelles et permettant une amélioration de la prise en charge par une meilleure communication entre les outils. Si toutefois les données doivent être exposées à l’extérieur du système, cela doit être de manière anonyme.

Hacking Health Camp est le lieu de l’innovation par l’action et ambitionne de devenir le plus important évènement sur l’innovation en santé en Europe.

Information et inscription

Buzz e-santé est partenaire de Hacking Health Camp.

Source : Hacking Health Camp

 

Cardiosens : service d’évaluation et de suivi du risque cardiovasculaire

La société Smartsanté lance un nouveau service d’évaluation et de suivi du risque cardiovasculaire : Cardiosens. Présentation.

Le risque cardiovasculaire concerne tout le monde, il est la 1ère cause de handicap, la 1ère cause de décès chez les femmes et près d’1 actif sur 2 est concerné. Partant du constat qu’aujourd’hui les solutions technologiques existantes ne permettent pas un suivi global et personnalisé qui doit prendre en compte toutes les données de santé (hérédité, antécédents, médicaments…), la jeune start up Smartsanté lance un nouveau service d’évaluation et de suivi du risque cardiovasculaire : Cardiosens.

cardiosens

Ce service permet notamment :

  • d’évaluer pour connaître son risque : questionnaire en ligne, rapide et englobant toutes les composantes santé de la personne ; bilan cardiovasculaire complet et précis, accessible à tout moment et imprimable
  • de suivre pour améliorer sa santé : une analyse personnalisée des données de santé de l’utilisateur, un ensemble d’outils pour l’accompagner au quotidien, des conseils pratiques et contenus pédagogiques

Avec Cardiosens, Smartsanté s’adresse à différents types d’acteurs :

  • aux entreprises souhaitant proposer une solution innovante aux enjeux liés au risque cardiovasculaire et bénéficier d’une image positive auprès de leurs salariés
  • aux assureurs acteurs de santé souhaitant prendre le virage de la santé digitale en intégrant dans leurs offres des solutions à forte valeur ajoutée médicale

Présentation en vidéo :

Pour information, Smartsanté est une jeune start up qui a pour ambition de révolutionner l’accompagnement des malades chroniques grâce aux nouvelles technologies en santé.

Source : Smartsanté

Infographie : résultats de l’Indice de confiance numérique & santé 2014

Le Cercle des Décideurs Numérique & Santé publie la 3ème édition de son indice de confiance de la e-Santé en France en partenariat avec Care Insight, Laumacom, DSIH et Ticsante.com. Découverte des principaux résultats.

Ce baromètre qui offre une vision à 360° de la e-santé porte sur 6 indicateurs : infrastructures, production et coordination des soins, télémédecine, e-santé à domicile, médias sociaux en santé, création de valeur économique & industrielle. L’indice de confiance numérique & santé est réalisé sur la base d’un sondage auto-administré sur le web, auprès d’un panel d’acteurs de santé et d’experts de la e-santé.

Après une timide hausse de l’Indice de confiance numérique & santé en 2013 par rapport à l’année 2012, la nouvelle édition de ce baromètre dessine un paysage morose voire déprimé de la e-santé en France. “Le plus frappant dans cette tendance globale à la baisse, c’est la disparité de vision entre les différents acteurs” souligne Sandrine Degos, Fondatrice du Cercle des Décideurs Numérique & Santé et Présidente de Care Insight.

On observe des divergences de vision entre les acteurs puisque les représentants des collectivités territoriales et les élus font preuve d’un bel optimisme (leur niveau de confiance à 5 ans augmentant de 12 % entre 2013 et 2014), tandis que la confiance des professionnels de santé s’enfonce de 10 % (20 points d’écart entre ces deux familles d’acteurs).

Quelques tendances se dégagent de cet indice :

  • La confidentialité des données, un enjeu majeur : perte de confiance sous l’effet des différentes annonces médiatiques des acteurs internationaux du net, les fameux “GAFA” (Google, Amazon, Facebook et Apple), du flop actuel de l’open data en santé ou de l’absence de communication lisible des autorités et institutions en ce domaine
  • Confiance en la télémédecine : la téléconsultation ou la téléexpertise sont plébiscitées. La généralisation passera par la rémunération des actes de télémédecine (attente de l’article 36 du Loi de Financement de la Sécurité Sociale pour 2014).
  • L’avenir de l’e-santé est au domicile des Français : confiance en hausse avec l’arrivée de nombreux objets connectés (auto-tensiomètres, balances, glucomètres connectés, détecteurs de chute, piluliers, …), de dispositifs médicaux communicants ou des gérontechnologies.

Découvrez les principaux résultats en infographie :

infographie baromètre e-Sante 2014 vectorisé

 

Source : Cercle des Décideurs Numérique & Santé

Microsoft lance son bracelet connecté : Band

Microsoft a lancé à son tour un bracelet connecté pour tracker son activité physique baptisé Band. Découverte.

A l’instar de ses nombreux concurrents, la firme américaine Microsoft investi le quantified self avec le lancement d’un bracelet connecté : Band. Microsoft présente ce bracelet comme un tracker d’activité destiné à un usage santé. L’application Microsoft Health associée à ce bracelet permet de suivre les performances de son corps lors d’exercices physiques, de stocker les données dans le cloud et de les restituer sous forme de graphiques d’évolutions.

Le bracelet est équipé d’un ensemble de capteurs lui permettant d’effectuer un relevé de tout une panoplie de données : GPS, fréquence cardiaque,  podomètre, nombre de calories brûlées, suivi des cycles de sommeil et capteur UV. Ce bracelet est également compatible avec d’autres applications fitness, comme RunKeeper ou MyFitness. Il est muni de capteurs innovants : capteurs de mesure de la température et de réponse galvanique de la peau permettant de mesurer la résistance électrique de la peau, et donc d’identifier certaines émotions (peur, colère, excitation,…).

band2

Microsoft positionne également Band comme un outil de communication, et propose des services jusque-là réservés aux montres connectées. Equipé d’un petit écran tactile, ce bracelet affiche l’heure et diverses notifications :  SMS, appels, mails, réseaux sociaux (Twitter, Facebook), calendrier et météo.

Autres fonctionnalités intéressantes, la présence d’un service de guidage GPS  et le système de reconnaissance vocale Cortana qui permet notamment de réaliser des mémos vocaux. A noter que Microsoft Band est compatible iPhone,  Android et évidemment Windows Phone.

A ce jour, le Microsoft Band n’est disponible qu’aux États-Unis et aucune annonce n’a été faite concernant son arrivée en Europe. Il est disponible en 3 tailles (S, M ou L) au prix de 199€.

Source : Microsoft

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 5 176 autres abonnés