Web conférence : les grandes tendances du digital santé

En cette période de rentrée, j’aurais le plaisir de participer à la Web conférence "les grandes tendances du digital santé", organisée par Interaction Healthcare le 30 septembre prochain.

Objets connectés, "wearables", capteurs, m-health, big data, Google glass, réalité augmentée, gamification, simulation virtuelle, imprimante 3D …, l’essor fulgurant de la technologie ouvre un champ applicatif en santé qui va révolutionner les usages des professionnels de santé et des patients.

Les patients y sont d’ailleurs plutôt favorables. Une étude parue en mai dernier montre que 52% d’entre eux ont utilisé au moins une fois un outil numérique de prévention en santé.

bandeau

  • Prévention santé, prise en charge du patient, formation, autonomie… quelles sont les tendances de la rentrée ?
  • Réseaux sociaux, communautés, où en est-on ? Le Web santé est-il obsolète ?
  • Quelle est la place réelle du digital santé dans l’organisation des soins et la relation médecin /patient ?
  • Peut-on déjà parler de convergence des outils numériques avec la notion de "Patient Centric" ?

Des réponses à ces questions vous seront données lors de la prochaine Web Conférence organisée par Interaction Healthcare et Buzz e-santé le mardi 30 septembre 2014 de 11h00 à 11h45

Information et inscription

 

Samsung lance Backup Memory project pour lutter contre la maladie d’Alzheimer

Le géant coréen Samsung se lance dans le domaine de la santé avec une application pour lutter contre la maladie d’Alzheimer : Backup Memory project.

Pour aider à lutter contre la maladie d’Alzheimer, Samsung lance Backup Memory Project, une application mobile dédiée aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ainsi qu’à leurs proches. L’objectif est de mettre la technologie au service de la stimulation mentale pour ralentir la progression de la maladie et travailler la mémoire.

Capturealzh

Cette application se positionne comme un assistant mémoire permettant de lier patients et proches. Via le système de géolocalisation de son téléphone, l’application permet d’identifier quand quelqu’un de familier approche de la personne atteinte de la maladie et lance une alerte . Pour chaque proche, une fiche descriptive présente le lien entre la patient et cette personne à l’autre, avec des photos, des vidéos préenregistrées. Pour résumer, en temps réel, le malade va pouvoir se rappeler de l’identité de la personne qui se situe dans son entourage physique grâce à des notifications reçues instantanément.

Cette application se veut une thérapie non-médicamenteuse permettant de maintenir le lien social des malades Alzheimer et de participer à ralentir le déclin cognitif en stimulant leur mémoire.

Présentation en vidéo :

Source : Samsung

Skea : objet connecté pour la rééducation du périnée

Un nouvel objet connecté pour accompagner les femmes dans la rééducation du périnée sera prochainement lancé : Skea. Découverte.

Skea se présente comme un objet de musculation ludique des muscles pelviens qui permet de contrôler un personnage sur son smartphone avec des mouvements.

skea-color

Suite à la naissance d’un enfant, une femme doit remuscler ses muscles pelviens. Le principe de Skea est simple : la femme doit contracter ses muscles pelviens sur l’objet pour les renforcer.  Cet objet connecté est équipé d’un capteur de pression prévu pour fonctionner avec les muscles Pelviens. A l’aide d’une connexion Bluetooth 4.0, les données sont transférées dans une application dédiée qui permet de contrôler un personnage sur l’écran de son smartphone. L’objectif est de faire sauter une petite fille au-dessus de rochers en contractant les muscles pelviens. L’application permet également d’avoir un suivi des exercices effectués. Elle sera disponible dans un premier temps sous Android puis sous iOS.

Découverte en vidéo :

Skea fait l’objet d’une campagne de financement sur le site Kickstarter et sera disponible à partir de décembre 2014 au prix de 85$.

Source : Connected-objects.fr

Atouscore : application pour l’évaluation du risque cardiovasculaire

Le laboratoire Astrazeneca a lancé il y a quelques semaines une nouvelle application mobile dans le domaine cardiovasculaire : Atouscore. Découverte.

AtouscoreL’application mobile Atouscore s’adresse aux médecins généralistes et aux cardiologues afin de les accompagner lors de leurs consultations dans la détermination du risque cardiovasculaire de leurs patients en fonction des critères de risque spécifiques à chaque patient : sexe, usage du tabac, âge, pression artérielle…

Cette application propose différentes fonctionnalités :

  • Outil de détermination du risque de mortalité cardiovasculaire à 10 ans : sélection des caractéristiques du patient (âge, sexe, pression artérielle, etc.) et détermination du risque cardiovasculaire selon l’échelle SCORE.
  • Objectifs de LDL-c à atteindre : déterminer les objectifs de LDL-c que doit atteindre le patient selon les recommandations européennes et selon sa catégorie de risque cardiovasculaire.
  • Stratégie de prévention cardiovasculaire personnalisée : consulter les stratégies thérapeutiques à adopter selon le risque cardiovasculaire global et le niveau de LDL-c du patient.
  • Conseils hygiéno-diététiques : synthèse des mesures hygiéno-diététiques proposées par les recommandations européennes en vigueur afin d’accompagner le patient.

apple store &   Android app on Google Play

Source : Astrazeneca

QardioArm : tensiomètre connecté sans fil

Un nouveau tensiomètre connecté sans fil a fait son apparition sur le marché du quantified self : QardioArm. Présentation.

QardioArm4Pour répondre aux besoins des patients atteints d’hypertension artérielle (HTA), qui doivent suivre régulièrement leur niveau de tension, la société Qardio, spécialisée dans le développement de technologies de surveillance destinées aux patients et aux professionnels de santé, lance un nouveau tensiomètre connecté et sans fil : QardioArm.

Contrairement aux moniteurs de pression artérielle ou aux tensiomètres connectés disponibles sur le marché, QardioArm ne ressemble pas à un dispositif médical et s’intègre facilement dans le quotidien du patient. Avec son design simple, épuré et sa petite taille, QuardioArm se fait discret et offre à l’utilisateur un confort d’utilisation.

A l’aide d’une connexion Bluetooth, les données mesurées et enregistrées automatiquement vers le cloud sécurisé de Qardio, sont accessibles sur le smartphone de l’utilisateur via une application mobile dédiée compatible avec iOS. L’utilisateur a la possibilité de partager ses données avec les membres de sa famille, ses amis et son médecin.

Découverte en vidéo :

Ce tensiomètre connecté a été présenté en début d’année sur la plateforme de crowdfunding Indiegogo et a atteint son objectif financier. Il sera disponible sur le marché dans les prochaines semaines.

Source : Qardio

Le meilleur du digital santé de l’été 2014 (juillet/août)

Découvrez les dernières nouveautés du digital santé francophone au cours des mois de juillet et août 2014.

meilleur200Nouveaux sites, blogs, contenus et campagnes web

M-santé

Santé connectée

Médias sociaux

E-santé

Pharma 2.0

Etudes, enquêtes & débats

Evènements

Si j’ai oublié quelques nouveautés, n’hésitez pas à m’en faire part…

Epi&Me : application pour patient épileptique

Un carnet de bord pour mieux gérer au quotidien l’épileptie est disponible sur mobile : Epi&Me. Découverte.

www.epiandme.comDestiné au patient diabétique, l’application mobile Epi&Me, réalisée par l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (ICM) avec le soutien institutionnel de UCB Pharma, se présente comme un carnet de bord simple et intuitif pour mieux gérer l’épilepsie.

Plusieurs fonctionnalités sont proposées :

  • Radar d’humeur : renseigner au quotidien son humeur et son état d’énergie
  • Signaler une crise : établir un agenda de crises d’épilepsie en signalant le moment de survenue des crises, leurs symptômes, leur circonstance de survenue, leur particularité.
  • Filmer mes crises : utiliser le téléphone pour que l’entourage puisse filmer une crise et la présenter à son médecin. Cela pourrait l’aider à mieux diagnostiquer/connaître son épilepsie.
  • Déclarer des évènements : déclarer un oubli de médicament, la survenue d’un facteur pouvant favoriser une crise, de potentiels effets indésirables de son traitement, des évènements de santé ou de vie
  • Gérer son traitement : renseigner son traitement médicamenteux en cours via un scan direct des boîtes de médicament, prévoir ses modifications de traitement, garder l’historique de ses traitements, utiliser une alarme de prise de médicaments.
  • Suivre son sommeil : quantifier son sommeil en posant son téléphone au bord de son oreiller. Il transcrira la quantité de sommeil via les mouvements nocturnes.
  • Courbes de crises : faire apparaître ses crises sous forme graphique et étudier les effets des traitements, des facteurs influençant les crises…

apple store

 

Source : Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (ICM)

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 4 447 autres abonnés