Nouveau serious game sur la contraception d’urgence

Le laboratoire HRA Pharma lance un serious game qui permet de s’informer de manière originale sur les risques encourus lors d’un échec contraceptif : « Nuit chaude, douche froide ».  Découverte.

Pour rester au plus près de la réalité, abordant le sujet de la contraception d’urgence sans tabou avec un regard bienveillant et dénué de tout jugement moralisateur, le laboratoire HRA Pharma lance le serious game « Nuit chaude, douche froide », qui dispense des informations fiables, essentielles, de manière ludique et interactive.

nuitchaudedouchefroide

Réalisé par l’agence Interaction Healthcare, l’interface permet de prendre part aux aventures d’Amélie, une jeune fille ordinaire, peu encline aux aventures d’un soir et qui pourtant va être confrontée aux conséquences possibles d’une nuit d’amour imprévue avec un garçon inconnu.

Au lendemain d’une nuit « chaude », c’est « la douche froide » pour Amélie ! Le garçon est parti sans laisser de téléphone et la jeune femme n’a que des bribes de souvenirs de cette nuit… que s’est-il passé ? Ont-ils utilisé un préservatif ? Que faut-il faire à présent ?

nuitchaudedouchefroide2

Pour mettre fin aux angoisses d’Amélie, le joueur mène l’enquête avec elle à travers plusieurs choix de scénarios. Au fil de l’intrigue, il découvre les risques auxquels Amélie s’est exposée et les moyens d’y faire face. Chaque conversation avec un personnage est émaillée de questions quizz sur les risques d’IST et de grossesse non désirée. Au fil du jeu, l’internaute fait évoluer Amélie dans son enquête et prend conscience de l’importance d’être
bien informé.

Source : HRA Pharma

 

ABCDiabete : nouveau site web autour du diabète par Lilly

Le laboratoire Lilly lance un nouveau site pour accompagner les parents d’enfants et adolescents après l’annonce de leur diabète  : ABCDiabete.fr. Découverte.

Pour apporter des réponses concrètes et pratiques aux questions que les parents d’enfants et adolescents après l’annonce de leur diabète de type 1 peuvent se poser au moment de leur retour à la maison, le laboratoire Lilly met à disposition le site web ABCDiabete.fr.

abcdiabete

Réalisé avec l’aide de soignants, ce site propose différentes thématiques :

  • Communiquer : comment parler simplement du diabète à l’entourage de l’enfant ?
  • Alimentation : bien s’alimenter au quotidien, à la maison, à l’extérieur…
  • Traitement : en pratique, le matériel nécessaire, le rôle de chacun…
  • Hypo-Hyper : que faut-il faire en cas d’hypoglycémie ou d’hyperglycémie?
  • Au quotidien : la mise en place du projet d’accueil individualisé (PAI) avec l’école, les activités sportives
  • Les maladies : que faire si l’enfant ou l’adolescent tombe malade (risque de cétose) ?
  • Vos droits : les droits aux congés et aides diverses sont présentés

« La sortie de l’hôpital est un moment attendu, mais qui peut aussi s’avérer inquiétant car la « vraie vie » va reprendre ses droits avec ce nouvel « intrus », le diabète, qui nécessite d’être apprivoisé au fil des jours » ont constaté les soignants impliqués dans le projet. Ils conseillent donc d’anticiper les situations concrètes :

  • Qui mesure la glycémie ?
  • Qui fait les injections ? À quel moment ? À quel endroit ?
  • Comment sont organisés les repas ?
  • Qui gère les situations d’urgences (hypo ou hyperglycémie) et comment ?

L’objectif de ce site est de contribuer à rassurer l’enfant ou l’adolescent afin qu’il puisse continuer à vivre normalement, « comme avant » et « comme tous les autres enfants » : réaliser tous ses projets personnels, scolaires et sportifs.

Source : Lilly France

Jlink : service de rappel SMS pour rendez-vous médicaux et observance

Le laboratoire Janssen propose un nouveau service de rappel SMS pour les professionnels de santé afin de gérer leur consultation et accompagner les patients dans l’observance : Jlink. Découverte.

Selon un sondage réalisé par OpinionWay pour Janssen en mars 2015, 1 Français sur 2 déclare avoir déjà oublié de prendre un traitement, et 1 sur 5 avoir oublié un rendez-vous médical. Ils trouvent ou trouveraient d’ailleurs utile de recevoir des messages de rappel de rendez-vous médicaux (pour 50%) et de rappel de prise de traitement (pour 33%).

Pour répondre à cette demande, le laboratoire Janssen met à disposition des professionnels de santé (médecins, infirmières) Jlink, une plateforme digitale permettant de programmer des rappels de prise de traitement ou de rendez-vous envoyés par SMS ou emails à leurs patients. Objectif : améliorer l’observance des patients et assurer une meilleure assiduité aux rendez-vous.

Jlink

« Les professionnels de santé sont confrontés aux oublis des patients que ce soit concernant leurs rendez-vous médicaux mais aussi la prise de leur traitement en conformité avec la prescription initiale. Ces rendez-vous manqués avec la santé peuvent avoir des répercussions importantes pour les patients, une non ou mauvaise observance pouvant diminuer l’efficacité du traitement et voire être facteur d’hospitalisation. Janssen, en plus d’apporter des solutions thérapeutiques innovantes, se doit de contribuer à améliorer l’observance des traitements pour une meilleure efficacité des solutions thérapeutiques proposées. », explique Emmanuelle Quilès, Présidente de Janssen France.

Avec JLink, les professionnels de santé peuvent proposer à leurs patients d’avoir un rappel de leur rendez-vous médical ou de leur prise de traitement par SMS ou par email. Le médecin décide avec le patient lors d’une consultation du type d’envoi – sms ou email -, de la date et heure auquel il souhaite recevoir son rappel ainsi que de l’objet de ce rappel, par exemple sa prochaine consultation, un rappel pour son prochain examen médical ou encore un rappel pour la prise du traitement (prise quotidienne, hebdomadaire..).

Source : Janssen

Prévention : un film pour lutter contre le mélanome

L’association Vaincre le Mélanome, en partenariat avec le laboratoire MSD France lance un film de prévention pour lutter contre le mélanome. Découverte.

Pour sensibiliser le grand public sur l’intérêt du dépistage précoce du mélanome, l’association Vaincre le Mélanome, en partenariat avec le laboratoire MSD France lance un film de prévention baptisé « Mélanome : de l’importance du dépistage précoce ».

« L’objectif du film n’est pas seulement d’apporter un argument supplémentaire à ce qui est déjà fait concernant la prévention et la protection solaire. Le message de cette vidéo est aussi d’informer de l’intérêt du dépistage précoce et des bonnes pratiques de surveillance de sa peau et de celle de ses proches, et de permettre ainsi à chacun d’adopter la meilleure attitude : remarquer le plus tôt possible ce qui est nouveau, ce qui se modifie, ce qu’on pourrait appeler le « vilain petit canard », s’alerter et agir sans attendre que la maladie s’aggrave. », indique l’association.

Aujourd’hui en France, il n’y a pas de dépistage organisé par les pouvoirs publics pour le mélanome , comme cela peut être le cas pour des programmes de dépistage du cancer du sein et du cancer colorectal. Et malgré les campagnes de sensibilisation régulière (cancers de la peau et protection solaire), le nombre de personnes touchées par le mélanome ne cesse d’augmenter.

Le dispositif de cette campagne de prévention est complété par  une campagne de mailing et d’affichage auprès des professionnels de santé menée par MSD France.

Source : Association Vaincre le Mélanome

Site web de prévention des adhérences par Sanofi

Pour sensibiliser le grand public sur les adhérences, le laboratoire Sanofi met à disposition un site web d’information et de prévention : prevenirlesadherences.com. Découverte.

Alors que les adhérences sont une conséquence très fréquente des interventions chirurgicales, et notamment de la chirurgie abdominopelvienne, peu de Français connaissent leur existence. Pourtant, les adhérences peuvent être à l’origine de complications telles que des douleurs pelviennes chroniques, des occlusions intestinales ou une infertilité. Elles peuvent également générer des ré-opérations et des complications lors d’interventions chirurgicales ultérieures.

Pour sensibiliser le grand public sur les adhérences, le laboratoire Sanofi met à disposition le site web prevenirlesadherences.com.

prevenirlesadherences

Ce site propose de nombreux contenus pour tout savoir sur les adhérences et les prévenir :

  • informations sur les adhérences, définition, les interventions à risque
  • brochure explicative sur les adhérences post-opératoires
  • les actions de prévention : mobilisation des chirurgiens, gestes qui traitent, produits anti-adhérentiels, droit des malades…
  • les conséquences des adhérences : infertilité, occlusions intestinales, douleurs pelviennes…
  • des témoignages, vidéos, fiches pratiques, glossaire…

Infographie pour tout savoir sur les adhérences

Adherence15

Source : Sanofi

AbbVie lance la campagne « Ne lui Tournez Pas Le Dos »

Le laboratoire AbbVie lance une nouvelle édition de sa campagne de sensibilisation auprès des jeunes sur les causes de leur mal de dos : « Ne Lui Tournez Pas Le Dos ». Présentation.

Initiée par le laboratoire AbbVie, en partenariat avec l’AFLAR (Association Française de Lutte Antirhumatismale) et l’AFS (Association France Spondyloarthrites), la nouvelle édition de la campagne « Ne Lui Tournez Pas Le Dos » se dévoile sur le web depuis le 8 avril pour sensibiliser les jeunes sur les causes de leur mal de dos.

« Ne lui tournez pas le dos » est une initiative européenne démarrée en 2014 qui vise à sensibiliser le grand public au mal de dos inflammatoire et à optimiser la prise en charge des maladies qui en sont à l’origine. En encourageant les personnes atteintes de mal de dos à consulter leur médecin et à bénéficier d’un traitement adapté, l’objectif de « Ne lui tournez pas le dos » est de réduire l’impact physique et émotionnel et le risque de handicap, tout en améliorant la qualité de vie des personnes concernées.

neluitournezpasledos.fr

Pour Jean-Noël Dachicourt, Directeur de l’AFLAR (Association Française de Lutte Anti-Rhumatismale), « cette campagne a été mise en place pour réduire le délai au diagnostic, aujourd’hui de plusieurs années, pendant lesquels les personnes souffrent. Il est donc indispensable de ne pas tournez le dos à son mal de dos, pour trouver une réponse car le mal de dos n’est pas une fatalité. »

Trop souvent banalisé, le mal de dos lorsqu’il dure depuis plus de 3 mois, peut fortement retentir sur le quotidien des personnes qui en souffrent, et entraîner un retard au diagnostic de plusieurs années. Or, même si dans la plupart des cas, le mal de dos est mécanique, il peut aussi être d’origine inflammatoire, liées à des maladies comme les spondyloarthrites.

Une campagne digitale décalée pour sensibiliser les jeunes

Les premiers symptômes du mal de dos inflammatoire apparaissent généralement chez les adolescents et les jeunes adultes avant l’âge de 40 ans. Or, peu d’entre eux se préoccupent de ce mal persistant, pensant à tort qu’il va disparaître comme il est apparu, jusqu’à ce que les douleurs finissent par prendre le dessus dans leur vie personnelle, professionnelle ou étudiante.

Audacieuse, artistique et musicale sont les maîtres-mots de la campagne digitale lancée sur Youtube, Facebook et Twitter pour interpeller et toucher un maximum de jeunes. L’objectif : sensibiliser ceux qui tournent le dos à leur mal de dos, à travers un clip décalé pour faire le buzz sur le web, et les inciter à se questionner sur leur mal de dos.

 

Un dispositif pédagogique, validé avec des spécialistes des pathologies rhumatismales et les associations de patients est mis à disposition des pharmaciens pour pouvoir aider les personnes à s’interroger sur leur mal de dos avec notamment des brochures d’information donnant des conseils sur la vie quotidienne (faire ses courses, les exercices physiques à privilégier, partir en voyage…).

Source : Abbvie

Buzz E-santé : l’innovation est en marche…

 

Une nouvelle expérience…

 

visuel-teaser

 

… à vivre prochainement !

 

#Buzzesante

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 6 863 autres abonnés