Diabetopartner : application mobile pour patients diabétiques

Le laboratoire MSD en en partenariat avec la Fédération Françaises des Diabétiques lance une nouvelle application mobile pour accompagner les patients diabétiques : Diabetopartner. Découverte.

diabetopartnerDéveloppé par le laboratoire MSD, en partenariat avec la Fédération Françaises des Diabétiques, DiabetoPartner est une application pour faciliter le quotidien des patients diabétiques de type 2.

Pour répondre au plus près au besoin de ces patients, une enquête a été menée en amont du projet auprès de 4 000 patients membres de la Fédération Françaises des Diabétiques. Un « comité de patients experts » a ensuite imaginé les contenus et fonctionnalités de l’application.

Diabetopartner se présente donc comme un outil d’observance pour accompagner au quotidien les patients. L’application propose différentes fonctionnalités :

  • un pilulier avec un système de rappel des prises
  • un agenda des rendez-vous médicaux
  • un système d’enregistrement des ordonnances
  • un carnet de suivi détaillé des bilans biologiques
  • des conseils et informations pratiques

apple store &   Android app on Google Play

Source : MSD France

LMCoach : service pour améliorer l’observance des patients atteints de LMC

L’association LMC France a développé avec Observia et le soutien de Novartis un service de coaching mobile destiné à accompagner et soutenir les patients atteints de leucémie myéloïde chronique (LMC) : LMCoach. Présentation.

logo-lmcoachLa leucémie myéloïde chronique (LMC), cancer rare du sang et de la moelle osseuse, a connu en l’espace de quelques années une véritable transformation de son pronostic. Pathologie incurable il y a encore une quinzaine d’années, la LMC est devenue une maladie chronique. La prise en charge la maladie est étroitement liée à une prise médicamenteuse régulière par voie orale et un suivi optimal de la réponse au traitement. Une contrainte qui n’est pourtant pas facile à vivre au quotidien par les patients.

Environ un patient sur trois atteint de LMC et traité par inhibiteur de tyrosine kinase ne serait pas observant. Or, chez les patients atteints de LMC, il existe une corrélation entre une bonne observance et l’efficacité du traitement. Une mauvaise observance serait également responsable de davantage d’échecs suite à des résistances aux traitements.

Conscient des enjeux que représente une bonne observance chez les patients atteints de LMC, l’association LMC France a développé avec Observia et le soutien de Novartis Oncologie le service gratuit LMCoach qui a vocation à améliorer l’observance des patients atteints de LMC. Il permet de recevoir :

  • des rappels de prise de traitement couplés à des conseils
  • des rappels de rendez-vous médicaux pour les consultations d’hématologie
  • des conseils liés à la pathologie et aux besoins du patient

www.lmcoach.org

Comprendre la leucémie myéloïde chronique (LMC) en infographie

La leucémie myéloïde chronique (LMC) est un cancer rare du sang et de la moelle osseuse caractérisé notamment par une augmentation importante du nombre de globules blancs.
En France, près de 8 000 personnes en sont atteintes, et on compte chaque année environ 800 nouveaux cas.

LMC_infographie

Sources : Association LMC France, Novartis

 

Usages digitaux des professionnels de santé : une évolution positive

Le CESSIM a publié, en partenariat avec Ipsos, les résultats de son baromètre annuel sur les usages digitaux des professionnels de santé. Internet, mobile et autres canaux digitaux… Découvrez les principaux résultats en infographie.

vignette-barometre-cessimCette nouvelle édition du baromètre numérique du Cessim (Centre d’Etudes Sur les Supports de l’Information Médicale) a été réalisée de mars à juillet 2014 avec un double mode de recueil : un recrutement par téléphone puis un questionnaire en ligne. 2800 médecins et pharmaciens ont été interrogés au cours de cette étude.

D’un point vue générale, on observe une nette augmentation de l’équipement des professionnels de santé en devices mobile. Internet est aujourd’hui intégré dans la pratique professionnelle de pratiquement l’ensemble des médecins généralistes, spécialistes et pharmaciens.

Le digital gagne du terrain, et c’est tant mieux !

Les médecins généralistes et…

  • Internet : En France, 95% des Médecins Généralistes (vs 86% en 2012) utilisent régulièrement Internet dans le cadre de leur pratique professionnelle (au moins une fois par semaine). Les médecins généralistes privilégient les sites de l’Assurance Maladie, d’une pathologie, d’organismes institutionnels, de base de données de médicaments. Ils utilisent principalement Internet pour des motifs médicaux, s’informer et l’administratif.
  • le Mobile : 73% des généralistes possèdent un smartphone en 2014 contre 56% en 2012. Nouvelle tendance : 60% sont équipés de tablette tactile, dont 32% l’utilisent à titre professionnel. Au niveau des applications mobiles, seuls 46% des généralistes téléchargent des applications. Sans surprise l’application la plus téléchargée est celle du Vidal.

 Les spécialistes et…

  • Internet : 99% des spécialistes (vs 87% en 2012) utilisent Internet au moins une fois par semaine pour raison professionnelle. Ils privilégient les sites de sociétés savantes, de base de données de médicaments, de la presse médicale. Ils utilisent principalement Internet pour des motifs médicaux, s’informer et l’administratif.
  • le Mobile : 76% des spécialistes possèdent un smartphone en 2014 contre 61% en 2012. Les spécialistes adoptent les mêmes usages que les généralistes, à savoir les fonctions de base comme naviguer sur Internet ou pour consulter leur boite e-mail. Les spécialistes sont nombreux à s’être équipés de tablettes tactiles : 60% dont 35% l’utilisent à titre professionnel.

 Les pharmaciens d’officine et…

  • Internet : Historiquement, les pharmaciens ont toujours été plus ouverts à l’utilisation d’Internet dans le cadre de leur profession que d’autres catégories de professionnels de santé comme les médecins généralistes ou spécialistes. En France, 99% des pharmaciens (vs 94%) utilisent régulièrement Internet dans le cadre de leur pratique professionnelle (au moins une fois par semaine). Les sites visités sont avant tout ceux de l’Assurance Maladie, de base de données de médicaments, de grossistes/répartiteurs.
  • le Mobile : 72% des pharmaciens possèdent un smartphone (vs 58% en 2012). Les tablettes tactiles séduisent également les pharmaciens, puisque 61% en sont équipés.

Barometre-cessim-digital-he

Source :  Cessim : Centre d’Etudes Sur les Supports de l’Information Médicale

 

Revivez la webconférence sur les grandes tendances du digital santé

Le 30 septembre dernier, j’ai eu le plaisir de participer à la Webconférence « les grandes tendances du digital santé », organisée par Interaction Healthcare. Retour en images.

Mobile santé, Objets connectés, wearable devices, Google Glass, web symbiotique, web santé, gamification, simulation virtuelle, imprimante 3D …, retrouvez tous ces thèmes abordés lors de la Webconférence « Les grandes tendances du digital santé » que j’ai eu le plaisir d’animer avec Jérôme Leleu et Lucie Tesquier d’Interaction Healthcare.

Revivez cette webconférence dans les conditions du direct en cliquant sur l’image ci-dessous :

bandeau

Le support de présentation de cette webconférence est également disponible sur slideshare :

Un amour de stérilet : application Facebook par Bayer HealthCare

A l’occasion de la Journée Mondiale de la Contraception le 26 septembre dernier, le laboratoire Bayer HealthCare a lancé une application Facebook dédiée à la contraception intra-utérine : « Un amour de stérilet ». Découverte.

Pour répondre aux questions récurrentes sur la contraception intra-utérine, le laboratoire Bayer Healthcare lance une application Facebook pour informer les femmes sur la contraception intra-utérine : « Un amour de stérilet ».
facebook-sterilet
L’objectif de cette application est de répondre aux questions que les femmes se posent sur les dispositifs intra-utérins (Diu) et mettre un terme aux nombreuses idées reçues qui circulent sur cette méthode contraceptive. Elle propose un maximum d’informations grâce à des modules ludiques et pédagogiques traitant des principaux thèmes ayant trait au stérilet ; le tout dans un décor très féminin.
Pour guider les femmes, l’application propose :
  • une encyclopédie fournie sur les dispositifs intra-utérins
  • une bande dessinée composée de 20 scènes abordant avec humour les principales idées reçues circulant sur les Diu
  • un quiz pour évaluer ses connaissances
  • un jeu divertissant où les femmes endossent le rôle de la super héroïne Miss t, chasseuse de spermatozoïdes.

facebook-sterilet-2

En France, en 2013, le dispositif intra-utérin ou DIU est employé en moyenne par 22,6 % des femmes. Cette méthode contraceptive est la plus utilisée par les femmes de 45 à 49 ans (34,7% y recourent) mais est largement délaissée par les plus jeunes (5% des 20-24 ans l’utilisent et 16,2% des 25-29 ans).

Source : Bayer HealthCare

Le meilleur du digital santé de septembre 2014

Découvrez les dernières nouveautés du digital santé francophone au cours du mois de septembre 2014.

meilleur200Vous pouvez également retrouver toute cette veille et plus encore sur mes différents scoop it ! :

…et tous les autres canaux :


 

Nouveaux sites, blogs, contenus et campagnes web

 


 

M-santé

 


 

Santé connectée

 


 

Médias sociaux

 


 

E-santé

 


 

Club Digital Santé

 


 

Etudes, enquêtes & débats

 


 

Evènements

 

Si j’ai oublié quelques nouveautés, n’hésitez pas à m’en faire part…

Arthrocoach : service en ligne pour apprivoiser l’arthrose

Les laboratoires Expanscience lancent un nouveau service en ligne pour accompagner au quotidien les patients arthrosiques : Arthrocoach. Présentation.

Les laboratoires Expanscience enrichissent leur offre digitale pour les patients arthrosiques d’un nouveau service en ligne : Arthrocoach.com. Cette plateforme web a pour objectif d’accompagner et de soutenir les patients arthrosiques dans leur lutte au quotidien contre l’arthrose afin de lutter contre l’inobservance.

arthrocoach

Le site Arthrocoach, optimisé pour mobile et tablette, propose aux patients arthrosiques un accompagnement quotidien via différents services :

  • Tableau de bord pour un suivi motivant : enregistrement d’un carnet de bord en ligne afin de suivre son alimentation, son activité physique, la qualité de son sommeil, la survenue des symptômes, l’évolution de son humeur… L’utilisateur peut indiquer son niveau d’activité physique, la ou les articulations touchées par la maladie, s’il souffre d’éventuelles autres pathologies chroniques (diabète, hypertension…).
  • Un coaching nutritionnel et d’activités physiques personnalisé en fonction de profils types : permettre au patient arthrosique en 12 étapes, quel que soit son profil, de modifier durablement son mode de vie, à son rythme et avec plaisir.
  • Actualités et services autour de l’arthrose : enquêtes épidémiologiques, innovation thérapeutique, liens vers des sites d’associations de patients et d’activités physiques, de sociétés savantes (Société Française de Rhumatologie), des autorités de santé (Mangerbouger.fr, ANSM, HAS)…

Le contenu du site Arthrocoach.com est soumis à la validation d’un board de rhumatologues indépendants : le professeur Pierre Bourgeois (chef de service de rhumatologie CHU Pitié Salpêtrière, APHP, Paris), le professeur Francis Berenbaum (Chef de service de rhumatologie CHU Saint Antoine, APHP, Paris), le docteur Eric Gibert (Rhumatologue CHU Pitié-Salpêtrière, APHP, Paris).

Source : Laboratoires Expanscience

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 4 846 autres abonnés