Infographie : panorama de la vente en ligne de médicaments en Europe

Le site 1001pharmacies.com dresse un état des lieux de la vente en ligne de médicaments en Europe. Résultats en infographie.

1001pharmacies.com, un des leaders des produits de pharmacie et parapharmacie en ligne, a réalisé au cours du mois de juillet 2014 un état des lieux de la vente en ligne de médicaments en Europe, qui met en avant des situations contrastées selon les différentes législations nationales, et un retard qui pénalise avant tout les Français et les pharmaciens.

"Depuis Janvier 2013, les Français peuvent acheter en toute sécurité des médicaments sur Internet. En effet, la législation française, imposée par le droit européen, a autorisé les pharmacies françaises exclusivement à vendre en ligne des médicaments sans ordonnance. Dans la pratique, encore peu de Français peuvent le faire. Pourquoi une telle disparité entre les consommateurs français et leurs voisins européens ?", indiquent Cédric O’Neill et Sabine Safi, co-fondateurs de 1001Pharmacies.com

Les précurseurs : l’Allemagne, le Royaume-Uni et les Pays-Bas

La France fait encore office de mauvais élève pour le secteur de la vente en ligne de médicaments. Elle copie sur la Belgique, l’Espagne et l’Italie, en ne proposant à la vente sur Internet que les médicaments sans ordonnance.

Pourtant, de nombreux pays comme l’Allemagne (2004) et le Royaume-Uni (1999) ont adopté depuis longtemps la vente online. La France reste campée sur ses positions et freine un secteur pourtant vital pour la santé des Français. Dans le détail, les Pays-Bas ou encore le Royaume-Uni autorisent la vente en ligne de tous les médicaments, soumis ou non à prescription, et ne demandent même pas l’obligation d’être adossés à une pharmacie physique.

Il est important de noter également quelques cas particuliers comme celui de la Suisse, où la vente en ligne n’est autorisée que pour les médicaments soumis à prescription. Mais aussi celui du Portugal, de la Suède, de la Finlande et du Danemark qui autorisent la vente en ligne de tous médicaments, soumis ou non à prescription, sous la condition que le site soit adossé à une pharmacie physique.

Un taux de pénétration et de vente en France quasi nul

Conséquence de ce retard, la France n’enregistre que 1% de vente online, alors que le taux de pénétration atteint plus de 8% de la population en Allemagne et en Angleterre. Ce très fort pourcentage est essentiellement dû à une pratique plus répandue de l’automédication. Les Allemands sont en effet adeptes à plus de 40% contre 16% en France.

Si les Français n’achètent pas de médicaments en ligne, c’est essentiellement à cause d’un manque d’offres adaptées – et de connaissance de ces offres. En effet, ce chiffre est en contradiction avec les usages des Français qui plébiscitent à 23% la consommation régulière de produits de beauté sur Internet. Cette absence de solutions de vente en ligne engendre des conséquences économiques importantes pour le marché qui ne représente que 20M€ de produits vendus par an en France contre 1,9Md€ en Allemagne.

Medicaments-europe

Source :  1001pharmacies.com

Le Leem lance un webdoc sur l’insertion professionnelle des jeunes

Les Entreprise du Médicament (LEEM) publient un nouveau webdoc à destination des jeunes qui cherchent à s’insérer professionnellement dans la pharma. Présentation.

A l’occasion du 4ème forum post-alternance organisé le 11 juin à Chartres, Les Entreprise du Médicament (LEEM) ont dévoilé un nouveau webdocumentaire sur « l’alternance dans la pharma ».

L’objectif de ce webdoc est de populariser le concept d’alternance auprès des entreprises et d’informer les jeunes sur les spécificités de ce régime d’entrée dans l’entreprise.

webdoc-leem-alternance

Articulé autour de nombreux témoignages et d’outils pratiques, ce webdoc répond aux questions concrètes que les étudiants se posent : à quoi ressemble l’alternance dans l’industrie pharmaceutique ? Pourquoi faire le choix de l’apprentissage ? Comment rédiger une lettre de motivation et son CV ? Quels sont les bons conseils des recruteurs ?

Ce webdoc, « L’alternance dans la pharma », est destiné non seulement à susciter l’intérêt des étudiants pour la formation par alternance mais aussi à les orienter vers des métiers qui recrutent et favoriser leur insertion dans les PME.

La diffusion de ce webdoc s’inscrit dans une démarche globale, voulue et initiée par les industriels du médicament, qui consiste à promouvoir et soutenir l’insertion professionnelle des jeunes au sein des industries de santé.

Source : Les Entreprise du Médicament (LEEM)

Rapport des Français au médicament : résultats en infographies

Pour la 4ème année consécutive, le Leem (Les Entreprises du Médicament) a livré, au travers de son Observatoire sociétal du médicament (IPSOS pour le Leem), une analyse détaillée de la perception et du rapport des Français au médicament. Résultats en infographie.

2014-Leem-confiance

2014-Leem-securite

2014-Leem-effets

2014-Leem-production

2014-Leem-efficacité

2014-Leem-innovation

2014-Leem-notice

2014-Leem-principe_precauti

Consulter l’Observatoire Sociétal du médicament – IPSOS pour le Leem – 4ème édition – 2014

Source : Leem

 

Lancement d’une encyclopédie virtuelle du médicament

Un nouveau moteur de recherche consacré aux médicaments a été lancé sur la plateforme ComprendreChoisir.com. Découverte.

Depuis quelques jours, la plateforme ComprendreChoisir.com met à disposition des internautes un nouvel espace consacré au médicament où sont présentées près 25.000 fiches de spécialités médicales pour s’informer à tout moment : medicament.comprendrechoisir.com.

comprendrechoisir

Cette plateforme se présente comme une véritable encyclopédie du médicament grâce à une base de médicaments développée avec l’Assurance maladie et le ministère de la Santé et qui s’appuie sur des sources d’informations de nombreuses autorités sanitaires nationales et européennes. Pour ComprendreChoisir, "le but n’est pas de se substituer aux professionnels de la santé, mais d’éclairer les patients en toute indépendance avec un contenu de qualité".

Cette encyclopédie du médicament propose à l’internaute de rechercher une référence en fonction de son nom, d’une substance active, d’une maladie, d’un mode d’administration, d’un état spécifique (grossesse, sportif, automobiliste), d’une éventuelle allergie ou encore d’un organe.

Des fiches d’information sur les médicaments sont également mises à disposition pour permettre de renseigner l’internaute sur les précautions d’emploi, la posologie, les indications et contre-indications, les prix, les taux de remboursement, le nom du laboratoire, ou encore le mode de conservation.

Source : ComprendreChoisir.com

L’ANSM lance un espace web dédié à la déclaration des effets indésirables

L’ANSM lance sur son site web un nouvel espace dédié à la déclaration des effets indésirables. Présentation.

Pour simplifier et encourager la déclaration des effets indésirables suspectés d’être liés aux médicaments et prochainement, les incidents liés aux dispositifs médicaux, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) lance un espace web  « Déclarer un effet indésirable ».

ansm-effets-indesirables

Disponible depuis le site web de l’ANSM, cet espace permet :

  • à l’internaute de trouver rapidement le produit de santé pour lequel il souhaite faire un signalement
  • d’accéder au formulaire suivant son profil (professionnel de santé, patient/association de patients ou industriel) et aux informations pratiques pour le compléter et le transmettre.

Le formulaire pour le recueil des effets indésirables liés aux médicaments a été actualisé conformément à la nouvelle réglementation, et peut être complété directement en ligne puis transmis par e-mail au Centre régional de pharmacovigilance (CRPV) dont dépend le déclarant. Pour l’ANSM, « cette nouvelle interface, plus lisible et plus simple, pour déclarer les effets indésirables constitue une première étape vers une véritable télédéclaration en ligne ».

Dans cet espace, de nombreuses informations concernant le système de vigilance sont mises à disposition ainsi que pour les professionnels de santé le bulletin des vigilances produit par l’ANSM.

Source : ANSM

Infographie : les informations d’une boîte de médicament

Pour permettre au grand public de mieux comprendre l’ensemble des informations inscrites sur les boîtes de médicaments, le Leem met à disposition l’infographie "Que trouve-t-on sur une boîte de médicament ?". Découverte.

Boite-de-medicament

Source : Leem

Les interactions médicamenteuses disponibles sur VIDAL Mobile

L’application mobile VIDAL se dote d’une nouvelle fonctionnalité avec l’accès aux interactions médicamenteuses. Présentation.

Vidal-mobileL’application VIDAL Mobile propose désormais une nouvelle fonctionnalité permettant la recherche d’interactions entre plusieurs médicaments grâce à la création d’une ordonnance virtuelle. L’utilisateur de l’application pourra par exemple détecter rapidement les associations de produits contre-indiquées, déconseillées, ou demandant des précautions particulières.

En cas d’interaction, l’application offre également la possibilité de remplacer le médicament en cause par un autre produit.

Cette nouvelle fonctionnalité vient compléter celles déjà disponible sur les versions iPhone et Androïd de l’application et en accès libre :

  • Actualité hebdomadaire du médicament (VIDAL News)
  • Reco du mois (synthèse des recommandations thérapeutiques pour une pathologie donnée)
  • Reco Vaccinations, reprenant des recommandations officielles
  • Informations relatives à la contraception orale
  • Liste indicative des spécialités pharmaceutiques françaises contenant des produits dopants
  • Informations sur le médicament et la conduite automobile
  • Lexique des maladies rares pour lesquelles il existe des médicaments spécifiques
  • Adresses des centres régionaux de pharmacovigilance

apple store &   Android app on Google Play

Source : Vidal
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 4 346 autres abonnés