Infographie : les enjeux de l’observance

L’enquête « Vos traitements et vous ? » conçue par le Pr Catherine Tourette-Turgis, fondatrice de l’Université des Patients, en partenariat avec Pfizer, livre des résultats inédits sur les enjeux de l’observance côté patients. Découverte.

enquete-observanceL’observance thérapeutique, à savoir le respect scrupuleux de la prescription du médecin (posologie, heure de prise, règles hygiéno-diététiques, etc.), est directement liée à la problématique du bon usage du médicament. Elle est en outre un enjeu de santé essentiel et transverse à toutes les pathologies chroniques. De nombreuses études ont mis en avant la dimension économique ou sociale de la non-observance mais peu sont centrées sur la réalité des patients. « Pourtant, il est nécessaire d’écouter et de comprendre les patients. Pour que l’observance devienne une évidence” explique Catherine Raynaud, Directeur des Affaires institutionnelles, Pfizer France.

Au-delà du nombre de participants (plus de 1 300 personnes touchées par une maladie chronique), “Vos traitements et vous ?” est un appel à la réflexion pour mieux cerner ce phénomène complexe et multifactoriel.

La non-observance, une triple réalité

En premier lieu, il est important de rappeler que la non-observance ne s’envisage pas sous un prisme unique : elle est complexe et diffère en fonction des individus, des traitements et même des situations. Les résultats de l’enquête permettent cependant d’identifier trois dimensions dans ce phénomène.

  1. L’oubli du traitement, un phénomène lié à la prise en charge : pour 44 % des répondants, ne pas prendre ses médicaments s’explique par un oubli. Cette non-observance concerne indistinctement tous les profils (patients jeunes, âgés, hommes, femmes, etc.) et toutes les pathologies avec des tendances plus ou moins marquées.
  2. La modification du traitement, une réalité : 29 % des répondants disent modifier leur traitement d’eux-mêmes. Trois variables entrent en jeu : ce sont davantage des femmes, des patients de moins de 60 ans ou des patients diagnostiqués depuis plus de 2 ans qui ont tendance à adapter le plus leur traitement.
  3. Confiance, gêne : des sentiments contradictoires envers ses médicaments : parmi les autres enseignements apportés par cette enquête, il est à noter que 82 % des répondants ont confiance dans leur(s) médicament(s).

L’observance, un enjeu complexe

La prise d’un traitement est une pratique influencée par différents paramètres peu explorés jusqu’alors.

  • La situation personnelle du patient et le rôle des proches :« Le contexte socio-économique du patient, mais aussi familial (travail de nuit, vie en couple, rupture sociale…) a une importance primordiale dans la gestion du traitement » note Mina Daban, Présidente de l’association LMC France. Un constat confirmé par le fait que 35 % des répondants considèrent que leur conjoint pourrait jouer un rôle essentiel pour améliorer leur observance et 21 % soulignent l’importance des proches (n=1 183).
  • La relation médecin-patient primordiale : la non-observance peut aussi être le fait d’individus qui ne comprennent pas l’intérêt de prendre leur médicament. Cela nécessite donc un travail important entre soignant et patient : « Un patient bien informé sera plus observant » remarque Mina Daban.Pour 32 % des répondants, le médecin traitant pourrait jouer un rôle essentiel dans leur observance. Pourtant, seuls les changements ou oublis importants semblent faire l’objet d’une discussion quasi systématique avec celui-ci. « Quelque part, on est toujours un peu enfant et on a peur d’être le mauvais élève face au médecin » explique Rolande Guastalli, patiente expert ANDAR (Association Nationale de Défense contre l’Arthrite Rhumatoïde).

Pfizer-infographie-observan

 Source : Pfizer

Santé connectée : émergence de nouveaux usages en santé

Le 18 décembre dernier, j’ai eu le plaisir d’animer la conférence « Santé connectée, l’émergence de nouveaux usages en santé », organisée par Paris Région Lab et les Start-Up de l’incubateur e-santé Boucicaut.

Contexte, enjeux, quantifield self, wearable devices, web symbiotique, observance, accompagnement thérapeutique, gestion des données, intéropérabilité…., tous ces thèmes ont été abordés lors de la conférence organisée le 18 décembre par Paris Région Lab et les Start-Up de l’incubateur e-santé Boucicaut sur le thème de la santé connectée.

Retrouvez le support de présentation de cette conférence que j’ai eu le plaisir d’animer avec Christine Colmont, journaliste éco-finance-santé.

Quelques photos :

Infographie : patients et observance, sommes-nous tous égaux ?

Une nouvelle étude d’OpinionWay/Welcoop « Patients et Observance » permet de comprendre les comportements du patient, comment mieux l’accompagner, quels outils développer… Découverte en infographie.

Réalisée en partenariat avec la FNIM (Fédération Nationale de l’Information Médicale) et présentée en ouverture du Festival de la Communication Santé, le 28 novembre à Deauville, l’étude « Patients et Observance » d’OpinionWay/Welcoop révèle que si plus de la moitié des Français ont suivi un traitement au cours des 6 derniers mois, seuls 42% ont intégralement respecté leur traitement (l’ont suivi jusqu’à la fin, ont respecté la posologie et n’ont jamais oublié de le prendre).

« L’étude OpinionWay/Welcoop, révèle que les outils numériques, la santé connectée et une meilleure information emportent l’adhésion des patients pour lutter contre les oublis, mieux comprendre les traitements et les effets secondaires, et ainsi améliorer l’observance », indique Nadia Auzanneau, Directrice d’OpinionWay Santé. « Une meilleure communication doit également s’installer entre le médecin, le malade, mais également les acteurs de proximité que sont le pharmacien, l’infirmière ou encore les associations de patients », affirme Thierry Chapusot, Président du Directoire du groupe Welcoop, coopérative de pharmaciens.

infographie-patient-observa

Source : OpinionWay/Welcoop

Medi’Rappel : application mobile pour l’observance par Biogaran

Le laboratoire Biogaran lance une nouvelle application mobile pour aider les patients à ne pas oublier la prise de leurs médicaments ou celle de leurs proches : Medi’Rappel. Découverte.

medirappelPour lutter contre la non-observance des patients dans la prise de traitements, le laboratoire français de médicaments génériques Biogaran lance l’application mobile Medi’Rappel.

Cette application propose différentes fonctionnalités permettant :

  • d’enregistrer ses traitements en décrivant avec précision la posologie : photo et nombre de comprimés par boite, moments et horaires des prises, durée du traitement et annotations diverses…
  • de recevoir une alerte pour chaque prise ou pour renouveler son ordonnance,
  • de lister ses contacts médicaux (urgences, médecins, dentistes, pédiatres…) ,
  • de calculer le nombre de médicaments à emporter lors de ses déplacements,
  • de créer plusieurs profils pour gérer les traitements de ses proches…

apple store &   Android app on Google Play

Découverte en vidéo :

Source : Biogaran

 

LMCoach : service pour améliorer l’observance des patients atteints de LMC

L’association LMC France a développé avec Observia et le soutien de Novartis un service de coaching mobile destiné à accompagner et soutenir les patients atteints de leucémie myéloïde chronique (LMC) : LMCoach. Présentation.

logo-lmcoachLa leucémie myéloïde chronique (LMC), cancer rare du sang et de la moelle osseuse, a connu en l’espace de quelques années une véritable transformation de son pronostic. Pathologie incurable il y a encore une quinzaine d’années, la LMC est devenue une maladie chronique. La prise en charge la maladie est étroitement liée à une prise médicamenteuse régulière par voie orale et un suivi optimal de la réponse au traitement. Une contrainte qui n’est pourtant pas facile à vivre au quotidien par les patients.

Environ un patient sur trois atteint de LMC et traité par inhibiteur de tyrosine kinase ne serait pas observant. Or, chez les patients atteints de LMC, il existe une corrélation entre une bonne observance et l’efficacité du traitement. Une mauvaise observance serait également responsable de davantage d’échecs suite à des résistances aux traitements.

Conscient des enjeux que représente une bonne observance chez les patients atteints de LMC, l’association LMC France a développé avec Observia et le soutien de Novartis Oncologie le service gratuit LMCoach qui a vocation à améliorer l’observance des patients atteints de LMC. Il permet de recevoir :

  • des rappels de prise de traitement couplés à des conseils
  • des rappels de rendez-vous médicaux pour les consultations d’hématologie
  • des conseils liés à la pathologie et aux besoins du patient

www.lmcoach.org

Comprendre la leucémie myéloïde chronique (LMC) en infographie

La leucémie myéloïde chronique (LMC) est un cancer rare du sang et de la moelle osseuse caractérisé notamment par une augmentation importante du nombre de globules blancs.
En France, près de 8 000 personnes en sont atteintes, et on compte chaque année environ 800 nouveaux cas.

LMC_infographie

Sources : Association LMC France, Novartis

 

Vos traitements et vous : enquête nationale sur l’observance

Lancement de la première grande enquête nationale sur l’observance auprès des malades chroniques. Présentation.

Médicaments, pilules, crèmes, injections… ils sont le quotidien de plusieurs millions de personnes touchées par une maladie chronique. Mais il peut arriver à chacun d’oublier de prendre l’un de ses traitements, d’être fatigué de prendre ses pilules ou de ne plus supporter de devoir faire des injections régulièrement.

enquete-observance

Pour la première fois, une grande enquête nationale auprès des malades chroniques est lancée, par le Pr Catherine Tourette-Turgis en collaboration avec le Pr Christian Pradier (CHU Nice), l’Université des Patients et avec le soutien institutionnel de Pfizer, pour mieux comprendre cet aspect particulier de la santé.

Participez à l’enquête

Les résultats de cette enquête intitulée “Vos traitements et vous” permettront de mieux comprendre les rapports existants entre les traitements, les professionnels de santé – médecins, pharmaciens… – et les personnes touchées par une maladie chronique.

Pour participer à ce sondage, cliquez ici >

Sources : Université des Patients, Pfizer

Pill Pro : pilulier sur mobile par Servier

Les laboratoires Servier ont récemment lancé une application mobile pour aider le patient dans sa prise en charge thérapeutique : Pill Pro. Présentation.

pillproL’observance thérapeutique est au coeur du succès d’une thérapie médicamenteuse. Pour accompagner le patient dans sa prise en charge thérapeutique, les laboratoires Servier mettent à disposition une application mobile sous la forme d’un pilulier électronique : Pill Pro.

Pour Olivier Gryson, Directeur de la Division de la Communication Digitale de Servier, « il existe déjà de nombreuses applications mobiles de ce type. Elles sont souvent compliquées à utiliser. Or, les personnes âgées, les plus sujettes à prendre de nombreux médicaments, ont du mal à se servir des technologies digitales et l’interface devait être adaptée en conséquence. Notre objectif était de répondre simplement à un besoin évident. Avec Pill Pro, nous voulions créer une application qui puisse aider tous les patients, même les plus âgés, à respecter leur prescription médicale. »

Cette application se présente comme un pilulier permettant d’enregistrer son traitement et de générer des rappels pour la prise des médicaments.

Pill Pro est disponible gratuitement dans plus d’une dizaine de langues pour les smartphones Apple et Android.

apple store &   Android app on Google Play

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Source : Laboratoires Servier

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 6 543 autres abonnés