Vaincre la Mucoviscidose lance une nouvelle version de son site web

L’association Vaincre la Mucoviscidose lance une nouvelle version de son site web pour mieux répondre aux besoins de ses différents publics. Présentation.

Pour mieux connaitre la mucoviscidose, mieux comprendre le quotidien des malades, être informés des dernières avancées en termes de recherche ou même participer à la grande mobilisation contre cette maladie, l’association Vaincre la Mucoviscidose lance une nouvelle version du site vaincrelamuco.org.

Cette nouvelle version a pour objectif d’apporter à chacun toutes les réponses au travers de vidéos, témoignages, interviews et questions/réponses, accessibles en un clic pour informer, sensibiliser et répondre aux interrogations des internautes.

vaincremuco.org

Vitrine de l’association, le site internet reçoit chaque année près de 300 000 visiteurs qui consultent environ un million de pages. A l’occasion des 50 ans de l’association, Vaincre la Mucoviscidose a souhaité développer un nouveau site plus dynamique répondant davantage aux attentes des patients, des familles, des soignants et chercheurs, des bénévoles mais aussi de tous ceux qui cherchent des informations sur la mucoviscidose, sur l’association et ses 4 grandes missions (guérir, soigner, améliorer la qualité de vie et informer) ou encore sur la mobilisation.

La page d’accueil, véritable porte d’entrée de l’association, permet à chacun de trouver au premier coup d’oeil, l’information qu’il souhaite. Grâce à différents espaces dédiés (patients, soignants..), l’internaute a accès à des contenus variés et informatifs qui apportent des réponses pertinentes même aux questions les plus précises.

Par ailleurs, des pages de mobilisation encouragent ceux qui le souhaitent à participer activement à la vie de l’association en faisant un don directement en ligne, en relevant un défi, en devenant adhérent, en s’engageant bénévolement et en prenant part aux différentes manifestations locales qui sont annoncées dans les pages « près de chez vous ».

Ce nouveau site, qui s’inscrit dans la volonté de l’association de continuer le combat et la mobilisation, permet aussi aux donateurs et au grand public de prendre connaissance des actualités de l’association, des projets de recherche et d’amélioration des soins financés, des avancées obtenues et des positions que Vaincre la Mucoviscidose défend auprès des pouvoirs publics dans l’intérêt des patients.

Source : Vaincre la Mucoviscidose 

Enquête : les Français et l’achat de produits de santé sur Internet

Le portail de vente en ligne de produits de santé 1001Pharmacies.com a lancé avec Harris Interactive une grande enquête nationale sur les Français et l’achat de produits de santé sur Internet. Découverte.

1001pharmaciesQue pensent les Français des achats sur Internet de médicaments sans ordonnance ? Savent-ils qu’ils peuvent effectuer leurs achats en ligne ? Sont-ils prêts à le faire ? Pour répondre à ces questions, 1001Pharmacies.com, premier portail français de vente en ligne de produits de santé, a voulu apporter des réponses concrètes en effectuant une grande enquête* afin de mieux connaître les pratiques des Français en termes de fréquentation des pharmacies, d’automédication et d’usage d’Internet à des fins médicales.

Des pharmacies peu fréquentées ?

Seulement 38% des Français fréquentent de façon régulière les pharmacies pour acheter leurs médicaments. 62% de Français ne se rendent dans une pharmacie que quelques fois par an voire même jamais.

frequentation-pharmacies

Les Français rois de l’automédication

Les Français deviennent de plus en plus autonomes sur la gestion de leur santé : 93% d’entre eux déclarent réutiliser les médicaments se trouvant déjà dans leurs placards et 84% se passent d’un avis médical et achètent eux-mêmes leurs médicaments sans aucune prescription.

Gain de temps, praticité, économies font partie des principales raisons évoquées. Ceci explique peut-être que les femmes, les CSP- et les plus jeunes indiquent recourir plus fréquemment à l’automédication.

automedication

La vente de médicaments sur Internet peu connue des Français

Les Français ont une connaissance très relative de la législation encadrant le commerce de produits de santé sur Internet.  En effet, 38% ne savent pas que la vente de médicaments sur Internet est devenue légale depuis 2013. Dans l’ensemble, les Français associent la vente de médicaments sur Internet à une pratique dangereuse, synonyme d’arnaque et de contrefaçon et revendiquent un strict encadrement de cette pratique.

vente-pharma-online

44% des Français prêts à acheter des médicaments sur Internet

Dans l’ensemble, les Français sont plutôt favorables à l’achat de médicaments sans ordonnance sur Internet.

vente-pharma-online2

La principale raison évoquée par les personnes réticentes à l’idée d’acheter des médicaments en ligne est le manque de confiance sur la qualité et la provenance du produit, pour 65%.

Pour les personnes se disant intéressées par l’achat de médicaments sur Internet, les motivations des consommateurs sont les mêmes que pour toutes les autres catégories de produits sur Internet : une diminution du coût, un gain de temps et une plus grande facilité d’accès.

Pour Cédric O’Neill, Pharmacien et co-fondateur de 1001Pharmacies.com, « la consommation des médicaments libres d’accès se démocratise… Qui ne consomme pas spontanément de l’aspirine pour des maux de tête ou du doliprane pour des douleurs quelconques ? De ce fait, comme pour tous les produits vendus sur Internet, les premiers consommateurs sont réticents par peur de la qualité du produit. Puis, une fois la confiance établie, Internet devient un canal de choix pour certains d’entre eux. La problématique de ce marché reste bien sûr qu’il traite de médicaments, qui ne sont pas des produits anodins. Mais si la traçabilité des produits est rigoureusement suivie par les pharmaciens responsables, ce canal est destiné à prendre de l’importance. C’est pourquoi nous devons tout faire en France pour faciliter le déploiement de sites Internet Français leaders, faute de quoi, ce seront les sites étrangers qui s’imposeront progressivement auprès des consommateurs français.  »

Un danger : les sites étrangers non réglementés

Heureusement, les Français se montrent méfiants à l’égard des sites Internet étrangers commercialisant des médicaments, et sont favorables à la mise en place de moyens permettant de les concurrencer. En effet, en France, il est possible d’acheter des médicaments sans ordonnance à partir de sites Internet étrangers. D’ailleurs de nombreux français achètent déjà leurs médicaments sur ces pharmacies en ligne étrangères. Sur ce constat, 84% des Français pensent que l’achat en ligne de médicaments sur des sites étrangers serait moins important si les sites français étaient plus connus des consommateurs français.

« Le meilleur moyen pour concurrencer ces sites étrangers est d’encourager le développement de sites Internet français légaux, qui soient connus des consommateurs. Ainsi, le regroupement de plusieurs pharmacies françaises sur un même site mutualisé serait la meilleure solution pour combattre ces sites étrangers, comme le pensent 85 % des consommateurs » selon Sabine Safi, co-fondatrice de 1001Pharmacies.com.

*Méthodologie : Enquête réalisée sur Internet par Harris Interactive Inc. du 3 au 5 février 2015, auprès d’un échantillon de 1040 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région des personnes interviewées.

Source : 1001Pharmacies.com

Genzyme lance son nouveau site web institutionnel

Le laboratoire Genzyme, société du Groupe Sanofi, lance son nouveau site web à destination de l’ensemble de ses publics : genzyme.fr. Présentation.

Depuis 1981, Genzyme s’engage aux côtés des patients, des professionnels de santé et des pouvoirs publics
pour mettre au point des traitements innovants dans des sphères thérapeutiques pour lesquellesaucune solution satisfaisante n’est proposée. Cette mission se concrétise par un engagement fort dans les maladies rares qui atteignent 3 millions de patients en France et dans la sclérose en plaques dont souffrent 90 000 personnes sur le territoire.

Pour satisfaire l’ensemble de ses cibles, Genzyme lance une nouvelle version de son site Genzyme.fr. Celle-ci propose un graphisme et une ergonomie revisités, une accessibilité sur tout type de support ainsi qu’une navigation intuitive.

genzyme.fr

Plusieurs niveaux sont déclinés sur ce site web :

  • Au sujet de Genzyme…
    • Espace « Recherche & Développement » : information sur les nouveaux traitements en phase de développement, les essais cliniques, les partenariats…
    • Espace « Activité de Bioproduction » : présentation de l’activité et de son unité de fabrication à Lyon
  •  Aires thérapeutiques : informations sur les aires thérapeutiques traitées par Genzyme comme la sclérose en plaques, le cancer de la thyroïde, la maladie de Gaucher, la maladie de Fabry, la maladie de Pompe et la Mucopolysaccharidose de type I (MPSI).
  • Engagement : informations sur l’engagement du laboratoire dans des actions sociétales, les partenariats avec des associations de patients…
  • Produits : mentions légales et notices d’utilisation des médicaments Genzyme, régulièrement mises à jour en conformité avec les autorisations de mise sur le marché délivrées par les Autorités de santé tout comme les Avis de la Commission de transparence.
  • Métiers : informations sur la culture d’entreprise et la politique ressources humaines du laboratoire.

Pour rappel, le laboratoire Genzyme met également à disposition différents sites d’information pour le grand public :

Source : Genzyme

Le meilleur du digital santé de janvier 2015

Découvrez les dernières nouveautés du digital santé francophone au cours du mois de janvier 2015.

meilleur200Vous pouvez également retrouver toute cette veille et plus encore sur mes différents scoop it ! :

…et tous les autres canaux :


 

Nouveaux sites, blogs, contenus et campagnes web

 


 

M-santé

 


 

Santé connectée

 


 

Médias sociaux

 


 

E-santé

 


 

Big Data / Open Data

 


 

Club Digital Santé

 


 

Etudes, enquêtes & débats

 


 

Evènements

 

Si j’ai oublié quelques nouveautés, n’hésitez pas à m’en faire part…

Diabete gourmand : application mobile pour l’alimentation des diabétiques

Le laboratoire Bayer Diabetes Care met à disposition des patients diabétiques une nouvelle application mobile pour calculer les glucides et les valeurs nutritionnelles des repas : Diabète Gourmand. Découverte.

diabetegourmandPour accompagner les patients diabétiques dans l’équilibre de leur alimentation, le laboratoire Bayer Diabetes Care lance une nouvelle application mobile : Diabète Gourmand. L’objectif est d’aider les personnes atteintes de diabète à évaluer leurs apports nutritionnels au quotidien.

Cette application propose près de 900 aliments enrichis de conseils diététiques et 144 plats « préparés », permettant de calculer l’apport nutritionnel en glucides, protéines, lipides et énergie (kcal) de chaque repas. Elle permet ainsi de contrôler son alimentation et de conserver l’historique de ses repas, jour après jour au sein d’une rubrique dédiée .

Parmi les fonctionnalités, l’application propose de visualiser facilement les portions avec la photo de l’aliment qui change en fonction de la quantité choisie. Les apports nutritionnels sont automatiquement calculés et apparaissent sur l’écran en chiffres et en graphiques. Chaque aliment est accompagné du conseil de la diététicienne.

Diabète Gourmand met également à disposition plus de 100 recettes à mitonner soi-même. Ces recettes ont été élaborées par une diététicienne et enrichies d’astuces culinaires, adaptées aux exigences nutritionnelles des personnes atteintes de diabète et des personnes soucieuses d’associer plaisir et équilibre alimentaire.

apple store &   Android app on Google Play

Source : Bayer Diabetes Care

Vigipen : seringue connectée pour patients diabétiques

La société suisse Vigilant a présenté lors du CES à Las Vegas début janvier une seringue connectée pour les diabétiques : Vigipen. Découverte.

Dans notre société d’aujourd’hui, le nombre de diabétiques ne cesse d’augmenter. Aujourd’hui en France, on évalue à 3,5 millions le nombre de personnes atteintes de diabète. Je vous ai présenté récemment l’initiative du laboratoire Abbott avec son système flash d’auto-surveillance du glucose Freestylelibre.

Lors de la grande messe technologique au CES de Las Vegas début janvier, la société suisse Vigilant a présenté un nouvel objet connecté pour accompagner les patients diabétiques : la seringue connectée Vigipen.

vigipen

L’objectif de Vigipen est de favoriser le suivi de la pathologie en transformant le smartphone en véritable carnet d’auto-surveillance. Cette seringue connectée, reliée au smartphone en Bluetooth, permet d’effectuer la mesure de glycémie du sang, et injecter l’insuline.

Toutes les données recueillies via la seringue sont colligées dans l’application dédiée sur son smartphone. Il est ainsi possible de suivre ses résultats et de les partager avec des proches ou son médecin.

Pour Laurent Nicolas, directeur marketing de Vigilant, “un diabétique est souvent un peu tricheur : avant d’aller voir son médecin, il remplit son carnet d’auto-surveillance de données un peu bidons” .  Cette seringue Vigipen permettrait donc une meilleure observance des patients.

Vigipen2

Après une première génération de tracker de diabète appelé Bee, Vigilant lance donc avec Vigipen la première solution 100% automatisée de suivi des diabétiques.

Source : Vigilant

 

PagesJaunesDoc : service pour prendre en ligne ses rendez-vous médicaux

La société PagesJaunes lance un nouveau portail de prise de rendez-vous médicaux auprès des professionnels de santé : PagesJaunesDoc. Découverte.

Déjà présent sur le créneau de la prise de rendez-vous en ligne avec environ 50 millions de rendez-vous enregistrés dont 15 millions dans la santé, PagesJaunes lance un nouveau portail de prise de rendez-vous en temps réel auprès des professionnels de santé : PagesJaunesDoc.

Aujourd’hui, le portail PagesJaunes référence 300 000 professionnels de santé et  plus de 200 millions de recherches sur ce domaine sont effectués chaque années par internautes et mobinautes.

PagesJaunesDocCe nouveau service permet au professionnel de santé d’optimiser la gestion de son agenda tout en proposant au patient une prise de rendez-vous immédiate en ligne. Il répertorie les médecins généralistes, dentistes, dermatologues, gynécologues, kinés, ophtalmologues, ostéopathes et podologues.

PagesJaunesDoc propose au professionnel de santé d’accéder au service pour 59 euros HT par mois incluant :

  • la création d’une fiche détaillée présentant le cabinet, le prix de la consultation et les informations pratiques pour s’y rendre.
  • l’accès pour le patient au service de prise de rendez-vous directement sur l’agenda du site au jour et à l’heure qu’il désire.

Pour le patient, ce service propose de choisir une spécialité, une localisation, et de comparer en ligne les disponibilités en temps réel des professionnels de santé correspondant à sa recherche.

Pour le suivi des prises de rendez-vous, PagesJaunesDoc propose un dispositif de rappel systématique par sms et email. Le portail met également à disposition des professionnels de santé des données statistiques sur la consultation (nombre de rendez-vous enregistrés, chiffre d’affaires généré…).

Source : PagesJaunes

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 6 156 autres abonnés