Infographie : les enjeux de l’observance

L’enquête « Vos traitements et vous ? » conçue par le Pr Catherine Tourette-Turgis, fondatrice de l’Université des Patients, en partenariat avec Pfizer, livre des résultats inédits sur les enjeux de l’observance côté patients. Découverte.

enquete-observanceL’observance thérapeutique, à savoir le respect scrupuleux de la prescription du médecin (posologie, heure de prise, règles hygiéno-diététiques, etc.), est directement liée à la problématique du bon usage du médicament. Elle est en outre un enjeu de santé essentiel et transverse à toutes les pathologies chroniques. De nombreuses études ont mis en avant la dimension économique ou sociale de la non-observance mais peu sont centrées sur la réalité des patients. « Pourtant, il est nécessaire d’écouter et de comprendre les patients. Pour que l’observance devienne une évidence” explique Catherine Raynaud, Directeur des Affaires institutionnelles, Pfizer France.

Au-delà du nombre de participants (plus de 1 300 personnes touchées par une maladie chronique), “Vos traitements et vous ?” est un appel à la réflexion pour mieux cerner ce phénomène complexe et multifactoriel.

La non-observance, une triple réalité

En premier lieu, il est important de rappeler que la non-observance ne s’envisage pas sous un prisme unique : elle est complexe et diffère en fonction des individus, des traitements et même des situations. Les résultats de l’enquête permettent cependant d’identifier trois dimensions dans ce phénomène.

  1. L’oubli du traitement, un phénomène lié à la prise en charge : pour 44 % des répondants, ne pas prendre ses médicaments s’explique par un oubli. Cette non-observance concerne indistinctement tous les profils (patients jeunes, âgés, hommes, femmes, etc.) et toutes les pathologies avec des tendances plus ou moins marquées.
  2. La modification du traitement, une réalité : 29 % des répondants disent modifier leur traitement d’eux-mêmes. Trois variables entrent en jeu : ce sont davantage des femmes, des patients de moins de 60 ans ou des patients diagnostiqués depuis plus de 2 ans qui ont tendance à adapter le plus leur traitement.
  3. Confiance, gêne : des sentiments contradictoires envers ses médicaments : parmi les autres enseignements apportés par cette enquête, il est à noter que 82 % des répondants ont confiance dans leur(s) médicament(s).

L’observance, un enjeu complexe

La prise d’un traitement est une pratique influencée par différents paramètres peu explorés jusqu’alors.

  • La situation personnelle du patient et le rôle des proches :« Le contexte socio-économique du patient, mais aussi familial (travail de nuit, vie en couple, rupture sociale…) a une importance primordiale dans la gestion du traitement » note Mina Daban, Présidente de l’association LMC France. Un constat confirmé par le fait que 35 % des répondants considèrent que leur conjoint pourrait jouer un rôle essentiel pour améliorer leur observance et 21 % soulignent l’importance des proches (n=1 183).
  • La relation médecin-patient primordiale : la non-observance peut aussi être le fait d’individus qui ne comprennent pas l’intérêt de prendre leur médicament. Cela nécessite donc un travail important entre soignant et patient : « Un patient bien informé sera plus observant » remarque Mina Daban.Pour 32 % des répondants, le médecin traitant pourrait jouer un rôle essentiel dans leur observance. Pourtant, seuls les changements ou oublis importants semblent faire l’objet d’une discussion quasi systématique avec celui-ci. « Quelque part, on est toujours un peu enfant et on a peur d’être le mauvais élève face au médecin » explique Rolande Guastalli, patiente expert ANDAR (Association Nationale de Défense contre l’Arthrite Rhumatoïde).

Pfizer-infographie-observan

 Source : Pfizer

Le meilleur du digital santé de janvier 2015

Découvrez les dernières nouveautés du digital santé francophone au cours du mois de janvier 2015.

meilleur200Vous pouvez également retrouver toute cette veille et plus encore sur mes différents scoop it ! :

…et tous les autres canaux :


 

Nouveaux sites, blogs, contenus et campagnes web

 


 

M-santé

 


 

Santé connectée

 


 

Médias sociaux

 


 

E-santé

 


 

Big Data / Open Data

 


 

Club Digital Santé

 


 

Etudes, enquêtes & débats

 


 

Evènements

 

Si j’ai oublié quelques nouveautés, n’hésitez pas à m’en faire part…

Best of 2014 Buzz e-santé : sites, campagnes, serious game, médias sociaux

Redécouvrez les principaux articles publiés sur Buzz e-Santé concernant l’actualité du digital santé et de l’e-santé en 2014. Première partie consacrée aux sites web, contenus et campagne web, médias sociaux.

bestof2014Sites web & services

Serious game

Contenus et campagnes web

Infographies

Médias sociaux

 


 

Vous pouvez également retrouver toute cette veille et plus encore sur mes différents scoop it ! :

…et tous les autres canaux :

Vos traitements et vous : enquête nationale sur l’observance

Lancement de la première grande enquête nationale sur l’observance auprès des malades chroniques. Présentation.

Médicaments, pilules, crèmes, injections… ils sont le quotidien de plusieurs millions de personnes touchées par une maladie chronique. Mais il peut arriver à chacun d’oublier de prendre l’un de ses traitements, d’être fatigué de prendre ses pilules ou de ne plus supporter de devoir faire des injections régulièrement.

enquete-observance

Pour la première fois, une grande enquête nationale auprès des malades chroniques est lancée, par le Pr Catherine Tourette-Turgis en collaboration avec le Pr Christian Pradier (CHU Nice), l’Université des Patients et avec le soutien institutionnel de Pfizer, pour mieux comprendre cet aspect particulier de la santé.

Participez à l’enquête

Les résultats de cette enquête intitulée “Vos traitements et vous” permettront de mieux comprendre les rapports existants entre les traitements, les professionnels de santé – médecins, pharmaciens… – et les personnes touchées par une maladie chronique.

Pour participer à ce sondage, cliquez ici >

Sources : Université des Patients, Pfizer

Infographie : comportements à risque chez les adolescents

La Fondation Pfizer, en partenariat avec Ipsos Santé, a publié une enquête sur la prévention des comportements à risque des adolescents. Découverte en infographie.

Dans la continuité des Forums Adolescences lancés en 2005, en partenariat avec le Ministère de l’Education nationale, la Fondation Pfizer a lancé cette année un appel à projets «Prévention Ados : tout un scénario», pour donner la parole aux adolescents et les rendre acteurs de leur prévention vis-à-vis des comportements à risques qui les concernent directement comme l’alcool, les drogues, le (cyber) harcèlement…

Cette démarche de prévention «par les pairs» s’appuie sur les résultats de l’enquête Fondation Pfizer/Ipsos Santé, qui révèlent que 89% des adolescents ont conscience des risques auxquels ils peuvent être confrontés.

« Les adolescents ont besoin de se sentir exister, ils ont une appétence de vie qui peut malheureusement trouver, comme forme d’expression, des comportements excessifs. Dès qu’ils sont soumis au jugement des autres, ils ont peur d’être faibles, de ne pas être à la hauteur. Ils veulent retrouver un rôle actif mais malheureusement, c’est toujours plus facile à réaliser dans la destructivité que dans la créativité. Les adultes doivent montrer aux jeunes que la vie est une co-construction permanente»,  affirme le Pr Philippe Jeammet, psychiatre et Président de la Fondation Pfizer.

Découvrez les principaux chiffres de cette enquête en infographie :

infographie_Fondation_Pfize

Le palmarès de «Prévention Ados : tout un scénario» et toutes les actions de la Fondation Pfizer sont disponible sur le site www.fondation-pfizer.org

Source : Fondation Pfizer

Le meilleur du digital santé – Mai 2014

Découvrez les dernières nouveautés du digital santé francophone au cours du mois de mai 2014.

meilleur200Nouveaux sites, blogs, contenus et campagnes web

M-santé

Santé connectée

E-santé

Club Digital Santé (#hcsmeufr)

Etudes, enquêtes & débats

Evènements

Si j’ai oublié quelques nouveautés, n’hésitez pas à m’en faire part…

E-sympo sur l’hyperactivité vésicale par Pfizer

A l’occasion du Congrès National de la SIFUD, le laboratoire Pfizer propose le 05 juin prochain un symposium retransmis en direct sur Internet. Présentation.

Pour permettre aux médecins qui ne pourront pas assister au symposium « Hyperactivité vésicale chez le sujet âgé », organisé  dans le cadre du 37e Congrès de la SIFUD (Société Interdisciplinaire Francophone d’UroDynamique et de Pelvi Périnéologie) à Arcachon, le laboratoire Pfizer propose une retransmission en direct live sur Internet et en différé pendant toute la durée du congrès.

esympo-pfizer-hyperactivite

Ce symposium, organisé le jeudi 05 juin 2014 de 08h00 à 09H00, proposera le programme suivant :

  • Introduction Par le Pr G. Amarenco (MPR, Paris)
  • Cas d’un patient âgé présentant des nycturies par le Pr F. Haab (Urologue, Paris) et le Pr Robain (MPR, Paris)
  • Cas d’une femme âgée présentant une incontinence urinaire mixte par le Pr F. Haab (Urologue, Paris) et le Pr G. Amarenco (MPR, Paris)
  • Synthèse de ces cas cliniques avec proposition de prise en charge adaptée du sujet âgé par le Pr P. Mares (Gynécologue, Nîmes)
  • Cas d’un patient âgé « fragile » présentant une incontinence urinaire par urgenturie par le Pr G. Amarenco (MPR, Paris) et le Pr Robain (MPR, Paris)

L’accès au symposium en live et en différé est uniquement réservé aux médecins qui se seront préalablement inscrits via la plateforme  Symposium Pfizer.  A l’issue du Live, le symposium sera mis à disposition en différé jusqu’à la fin du congrès (06 juin à 18h) pour les médecins qui n’auraient pas pu consulter le live.

Source : Pfizer

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 6 982 autres abonnés