Vidéo : campagne ludique contre la contrefaçon de médicaments

L’Institut de recherche contre les médicaments contrefaits (IRACM) a réalisé un film d’animation présentant de façon ludique les dangers des faux médicaments. Découverte.

Pour lutter contre la contrefaçon de médicaments et sensibiliser le grand public, l’IRACM a réalisé un film d’animation ludique avec les personnages de Max et Tony . Tony explique le danger des faux médicaments à Max et pourquoi ils mettent nos vies en danger. Les principales rubriques expliquent ce que sont les médicaments contrefaits, l’ampleur du phénomène, la problématique Internet et bien sûr les solutions.

L’IRACM est un membre fondateur de la campagne internationale Fight The Fakes, aux côtés de la fondation Chirac et d’autres partenaires de santé publique.

Source : Institut de recherche contre les médicaments contrefaits (IRACM)

Infographie pour sensibiliser sur la contrefaçon via Internet

Le Comité National Anti-Contrefaçon (CNAC) a publié une infographie pour sensibiliser le grand public sur la contrefaçon en général via Internet. Présentation.

En France, la lutte anti-contrefaçon est organisée et mise en œuvre au sein du Comité national anti-contrefaçon (CNAC), partenariat public-privé qui vise à renforcer l’échange d’informations et de bonnes pratiques, à coordonner des actions concrètes et à formuler de nouvelles propositions. Créé en 1995, il réunit des fédérations industrielles et artistiques, des associations professionnelles, des entreprises et les administrations concernées par la lutte anti-contrefaçon.

Pour sensibiliser le grand public aux dangers de la contrefaçon via Internet pour la santé, la sécurité le commerce etc, le Comité national anti-contrefaçon (CNAC) a publié une infographie :

infographie_CNAC

Source : Comité national anti-contrefaçon (CNAC)

 

Buzz e-santé, un autre regard sur le digital santé

En cette période estivale, le blog se met en veille pendant quelques semaines. J’en profite pour remercier tous les lecteurs de plus en plus nombreux chaque semaine !

Buzz

L’EFS lance une application Facebook pour inciter au don de sang

L’Etablissement Français du Sang a lancé il y a quelques semaines une application Facebook pour inciter au don de sang : Je donne, nous donnons ! Découverte.

Pour sensibiliser les 18-34 ans au don de sang, l’Etablissement Français du Sang lance l’application Facebook : Je donne, nous donnons !

Le principe de cette application est d’inciter à créer un événement « Don de sang » avec ses amis puis ajouter une sortie après le don de sang si l’internaute le souhaite.

app-facebook-EFS3 types de sorties sont proposées :

  • Cinéma avec l’API Allociné : les données sur les séances de ciné ou les cinéma sont remontées depuis Allociné
  • Restaurant avec l’API Google Places : les restaurants et informations sur les restaurants sont remontés grâce à l’API Google Places
  • Sorties culturelles avec l’API FNAC : remonte les concerts, expositions ou autres activités culturelles à proximité du lieu de collecte choisi

Il est bien sûr possible de créer un évènement individuel en suivant les étapes suivantes :

  • création de l’évènement
  • choix d’une collecte de sang, de date et d’heure
  • partager l’évènement

L’internaute peut accéder à ses événements depuis son profil. Sur l’événement, possibilité de modifier les informations mais pas le type d’événement ni la date et l’heure.

L’EFS propose également une autre application Facebook permettant de trouver les prochaines collectes proches de son domicile : Où donner.

app-facebook-EFS-5
Source : Etablissement Français du Sang

Infographie : comportements à risque chez les adolescents

La Fondation Pfizer, en partenariat avec Ipsos Santé, a publié une enquête sur la prévention des comportements à risque des adolescents. Découverte en infographie.

Dans la continuité des Forums Adolescences lancés en 2005, en partenariat avec le Ministère de l’Education nationale, la Fondation Pfizer a lancé cette année un appel à projets «Prévention Ados : tout un scénario», pour donner la parole aux adolescents et les rendre acteurs de leur prévention vis-à-vis des comportements à risques qui les concernent directement comme l’alcool, les drogues, le (cyber) harcèlement…

Cette démarche de prévention «par les pairs» s’appuie sur les résultats de l’enquête Fondation Pfizer/Ipsos Santé, qui révèlent que 89% des adolescents ont conscience des risques auxquels ils peuvent être confrontés.

« Les adolescents ont besoin de se sentir exister, ils ont une appétence de vie qui peut malheureusement trouver, comme forme d’expression, des comportements excessifs. Dès qu’ils sont soumis au jugement des autres, ils ont peur d’être faibles, de ne pas être à la hauteur. Ils veulent retrouver un rôle actif mais malheureusement, c’est toujours plus facile à réaliser dans la destructivité que dans la créativité. Les adultes doivent montrer aux jeunes que la vie est une co-construction permanente»,  affirme le Pr Philippe Jeammet, psychiatre et Président de la Fondation Pfizer.

Découvrez les principaux chiffres de cette enquête en infographie :

infographie_Fondation_Pfize

Le palmarès de «Prévention Ados : tout un scénario» et toutes les actions de la Fondation Pfizer sont disponible sur le site www.fondation-pfizer.org

Source : Fondation Pfizer

MySOS : application mobile pour personnes en détresse

Pour faire face aux situations d’urgence, se protéger soi-même et protéger les autres, une nouvelle application mobile a été lancée : mySOS. Présentation.

mySOSAujourd’hui, les smartphones se généralisent et deviennent omniprésents dans notre vie de tous les jours. Ces objets intelligents sont encore largement sous-utilisées dans les situations d’urgence (qu’il s’agisse d’urgences de santé, de sécurité ou d’autres catastrophes). En effet, nous nous contentons le plus souvent, dans les quelques secondes dont nous disposons généralement pour réagir, d’appeler un proche ou les secours, comme nous l’aurions fait avec n’importe quel téléphone fixe ou mobile de la précédente génération.

Pour gérer de manière plus efficace ces situations d’urgence, l’application mobile mySOS a été développée. Elle s’appuie sur la puissance de connectivité des smartphones pour créer le premier système d’alerte intelligente : face à toute situation d’urgence, mySOS permet de déclencher en quelques secondes une alerte générale qui démultiplie les chances d’être rapidement et efficacement secouru(e).

L’alerte mySOS permet de réaliser instantanément une multitude de tâches cruciales qui pourront contribuer à vous sauver la vie:

  • prévenir tous les proches pré-enregistrés comme contacts en cas d’urgence (par envoi de SMS/emails géolocalisés)
  • contacter les services de secours compétents (SAMU, Police ou Pompiers selon les cas)
  • avertir son médecin (si l’urgence est médicale)
  • alerter toutes les personnes à proximité susceptibles de vous porter secours (grâce au réseau d’anges gardiens mySOS)
  • afficher ses informations vitales (sa “carte mySOS”) en fond d’écran de son smartphone (ces informations seront cruciales pour quiconque souhaitera vous porter assistance ainsi que pour les secours officiels)

Par ailleurs, mySOS propose une interface web pour permettre à tous les intervenants de se coordonner afin de porter secours le plus rapidement et le plus efficacement possible.

apple store &   Android app on Google Play

Un  réseau social solidaire dédié aux situations de détresse

Pour accompagner cette application mobile mySOS propose le premier réseau citoyen au monde fondé sur la solidarité de proximité en cas d’urgence : le réseau d’anges gardiens mySOS. Ce réseau rassemble toutes les personnes disposées à faire preuve de solidarité en cas d’urgence à proximité du lieu où elles se trouvent.

Les anges gardiens mySOS acceptent tout simplement de recevoir un SMS/email d’alerte les informant de toute situation de détresse à proximité de leur position (chaque ange gardien étant libre de déterminer le type d’alertes qu’il est disposé à recevoir : santé et/ou sécurité et/ou feu/catastrophes).

Source : mySOS

 

KcalMe : calorimètre 3D sur mobile

Une nouvelle application mobile pour accompagner au suivi caloriques des repas est désormais disponible : KcalMe. Présentation.

KcalMeLogoConseillé par Arnaud Cocaul, médecin nutritionniste, l’application mobile KcalMe se présente comme le premier calorimètre 3D qui propose de suivre au quotidien le suivi des calories consommées ou dépensées.

KcalMe permet d’équilibrer les repas et d’anticiper pour certains patients leurs menus spéciaux (diabétiques, cardiaques, obèses, troubles du comportement alimentaire, suivi de chirurgie bariatrique etc.)

Cet outil simple permet d’estimer ses repas et ainsi de se rendre compte de ses excès ou non. Plusieurs fonctionnalités sont proposées :

  • Définition du profil utilisateur : âge, poids, sexe, courbe de poids avec objectif, IMC
  • Internet des objets : connexion à la balance Withings
  • Une base de donnée complète : plus de 8000 produits référencés (boissons et plats) ; référence calorimétrique de 15 activités sportives avec niveau d’effort ; moteur de recherche instantané supportant les synonymes ; ranking des plats et boissons les plus souvent consommés pour un accès encore plus rapide ; reconnaissance vocale des quantités et des plats et boissons (uniquement sur iPhone 4S)
  • Définition du contenant/contenu : 250 pictogrammes dynamiques et en 3D ; définition intuitive des quantités en 3D par simple glissement vertical du doigt ; choix du contenant par simple glissement horizontal du doigt ; affichage de la quantité de manière explicite (ex: "une demi tasse" au lieu de "12,5cl") ; effet de morphing en cas de dépassement excessif du quota journalier (optionnel)
  • Un journal retraçant l’historique calorimétrique au jour le jour avec indicateur globale de l’historique et histogramme de progression, ajout/suppression des entrées dans le journal, envoi par mail au format HTML au destinataire de son choix, possibilité de définir des favoris.
  • un éditeur de plats et de boisson qui permet d’associer à un nom : un contenant (choix parmi 190 pictogrammes dynamiques), son origine (plat maison ou industriel), une quantité ou un volume, le nombre de Kcal pour 100g.

apple store

Découverte en vidéo :

Source : KcalMe

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 4 356 autres abonnés