A la découverte du Hacking Health Camp

Régulièrement, je vous propose de partir à la rencontre d’un acteur du digital santé en France.

Hacking Health et Alsace Digitale organisent la 2ème édition du Hacking Health Camp en France en mars 2015 à Strasbourg. Interview avec l’un des organisateurs Sébastien Letélié.

Bonjour Sébastien. Vous organisez du 19 au 22 mars prochain la 2ème édition du Hacking Health Camp. Quels sont les objectifs de cet évènement ?

seb2L’innovation en santé passera par le numérique, c’est un fait, par contre les innovations n’auront de potentiel que si elles sont pensées et conçues en collaboration avec une grande diversités de compétences : professionnels de santé, patients, développeurs, hackers, makers, designers, entrepreneurs, industriels, institutions publics et privés de santé. Avec Hacking Health et Alsace Digitale nous cherchons donc à créer des espaces pour favoriser les rencontres de ces acteurs dans un contexte permettant à chacun de trouver sa place.

Le hackathon est un format idéal pour passer à l’action et concrétiser la collaboration et les idées. L’esprit du “hacker” (au sens bidouilleur du terme et non du pirate) existe aussi chez les professionnels de santé, avec cet évènement nous essayons de montrer les avantage de cette approche aux participants.

Par ailleurs le rôle des partenaires et notamment des sponsors (Allianz, iHealth, Sanofi, Samsung, …) sera important pour accompagner les projets et les aider à aller de l’idée à la commercialisation en les aidants à accéder au marché.

Quelles seront les points forts du programme et les grandes nouveautés de l’édition 2015 ?

Nous avons voulu cette année donner plus d’ampleur à l’évènement. Faire un hackathon à plus de 250 n’est pas pertinent car cela engendrerait trop de projet à faire passer le dimanche. Par contre un temps de “préparation” et d’échanges avant le hackathon nous a paru être un bon moyen de favoriser l’émergence des idées.

Le concept de cette année consiste en 3 phases :

  • s’inspirer : avec une journée de conférences visionnaires sur le futur de la santé par des personnalités internationalement reconnues (Future of Health) suivie d’une soirée dédiée aux startups du domaine de la santé en présence d’investisseurs. Une sélection de startups présenteront leurs idées sous forme de pitch. Le public pourra voter avec des billets de banque virtuels. Le gagnant étant celui qui aura levé le plus d’argent (Health Pitch Challenge).
  • apprendre : avec une journée de conférences et d’ateliers sur la production, la consommation et l’analyse de données de santé sur le plan technique, médical et légal (Health Data Day).
  • passer à l’action : avec le hackathon du vendredi soir au dimanche soir et où professionnels de santé, patients, hackers et designers se retrouveront en équipe pour co-créer des prototypes à partir de défis soumis avant l’évènement (Health Hackathon).

De plus l’évènement sera international et accueillera des speakers et des participants venus du monde entier et plus particulièrement d’Europe. Il est pour nous indispensable de confronter ses idées et de collaborer au delà de nos frontières, seul moyen de créer des projets ambitieux qui adresseront des marchés les plus larges possibles.

Nous avons cette année un partenariat avec plusieurs acteurs européen qui nous aide à orienter les défis vers les besoins insatisfaits en santé en Europe. L’idée est d’avoir des projets ciblant des marchés identifiés pour leur donner un maximum de potentiel de réussite.

HackingHealthCamp

La première édition a été un franc succès. Qu’avez-vous retiré de cette expérience ?

En lançant l’idée du hackathon il y a plus d’un an, je pensais faire un évènement modeste ou l’on aurait pu être 100 au maximun. Au final 200 personnes sont venus de toute la france. Nous avons rencontré un fort enthousiasme avec des gens qui  voulaient contribuer à l’amélioration de la santé et entreprendre. Après l’évènement l’enthousiasme était d’autant plus fort et nous ne pouvions pas imaginer en rester là. Il est un fait que ce secteur va vivre des changements fondamentaux dans les prochaines années et il faut amener ces changements de la manière la plus efficace possible en commençant par collaborer.

L’évènement a permis à tous les participants de faire des rencontres intéressantes et qui ont abouti à des collaborations et dans certains cas à des contrats. Finalement au delà des projets et des idées c’est avant tout la communauté qui se crée autour de l’évènement qui est le plus intéressant pour les participants ainsi que la capacité à évaluer le product/market fit des idées échangées.

HH-support

Le thème de cette édition est consacré au Big Data et son impact sur le secteur de la santé. En tant qu’observateur de l’e-santé, quel est ton opinion sur le sujet ?

Le BigData est un mot très utilisé en ce moment mais finalement qu’est ce que le BigData au delà de l’accumulation d’un très grand nombre de données ? Que fait on de ces données et à quoi servent elles, c’est toute les questions auxquelles il faut encore répondre.

Il est vrai que les grandes entreprises américaines ont pris une avance considérable dans ce domaine en terme de stockage et de traitement mais finalement pour l’instant qu’est ce qu’il en est en terme d’innovation en santé ?

Watson aura beau être capable de répondre à vos questions à la place du médecin encore faudra t-il lui poser la bonne question.

Mon sentiment est que ces données ne seront utiles que si elles sont exploitées dans le cadre de projet bien construit et pensés pour réduire le coûts et améliorer la santé et que cela ne sera pertinent que si ces projet sont issues d’une collaboration.

N’oublions pas que l’enjeu fondamental reste le business model : qui paye ? Le BigData va amener la mise en oeuvre de nouveaux business model qui vont créer une rupture dans ce secteur. Nous pouvons tous y contribuer et en commençant par venir à l’évènement bien sûr.

Informations et inscriptions sur le Hacking Health Camp

Buzz e-santé est partenaire de Hacking Health Camp.

FrenchMedicine : service de téléconsultation médicale pour expatriés

Un nouveau service de téléconsultation médicale pour expatriés et francophones a récemment été lancé : FrenchMedicine. Découverte.

Lorsque l’on vit dans un pays étranger, il n’est pas toujours évident d’avoir un accès au soin ou à un professionnel de santé dans la spécialité recherchée  et/ou de culture médicale française. Faute de trouver le bon médecin, les expatriés organisent un voyage en France ou ajournent leur consultation.

La prise en charge par le système médical est donc fragilisée. Pour répondre à cette problématique, un nouveau service de téléconsultation médicale dédié aux expatriés a été lancé : FrenchMedicine.

frenchmedecine

Frenchmedicine offre la possibilité de prendre rendez-vous avec des médecins spécialistes français et de consulter ces médecins en visioconférence. Tous les médecins qui exercent via cette plateforme sont des médecins spécialistes et/ou chirurgiens français, diplômés en France et en exercice en France.

FrenchMedicine offre la possibilité de consulter des médecins spécialistes français en visioconférence :

  • un avis médical d’un médecin spécialiste en français et dans le respect de la culture médicale française.
  • une offre médicale de qualité et diversifiée dans des pays où l’accès aux soins médicaux est limité, compliqué ou inadéquat.
  • une optimisation à terme du suivi médical en France. Le médecin peut planifier et organiser des consultations, examens médicaux ou interventions chirurgicales lors d’une venue en France.

Les consultations via cette plateforme concerne les types de soins suivants :

  • un 2ème avis médical
  • un suivi des traitements ou post-opératoire
  • une orientation dans le parcours de soins
  • des conseils, coaching personnalisé…

frenchmedicine2

La qualité des soins est assurée en premier lieu par la qualité des médecins qui consultent sur le site. Les  médecins sont formés de façon continue à la téléconsultation et à l’utilisation du service.  Un protocole de consultation par spécialité est mis à leur disposition qui reprend le déroulement et les spécificités des téléconsultations. Un suivi scientifique est opéré par un collège de médecins assurant la qualité de l’offre de soin fournie.

Tous les médecins exerçant sur la plateforme sont soumis au code de déontologie. Un CV est associé à chaque médecin. Il indique les titres du médecin et ses domaines de prédilection au sein même de sa spécialité. Le patient peut ainsi choisir le médecin au plus près de ses besoins. La véracité des titres est vérifiée par le service. Les médecins s’engagent par contrat à consulter selon les mêmes principes déontologiques qu’une consultation classique. Ils sont les seuls responsables des avis ou diagnostics proposés au patient.

La plateforme FrenchMedicine est conforme au Décret n° 2010-1229 du 19 octobre 2010 relatif à la télémédecine. Elle assure l’authentification des médecins. Ces médecins sont parfaitement identifiables (spécialité, nom, numéro d’Ordre des Médecins). Les visioconférences sont assurées par un protocole de transfert hypertexte sécurisé. Aucune donnée de santé n’est stockée par notre service. Chaque médecin conserve le dossier médical de ses patients dans les mêmes conditions que ses patients vus lors de consultations classiques.

Source : FrenchMedicine

 

Le meilleur du digital santé de décembre 2014

Découvrez les dernières nouveautés du digital santé francophone au cours du mois de décembre 2014.

meilleur200Vous pouvez également retrouver toute cette veille et plus encore sur mes différents scoop it ! :

…et tous les autres canaux :


 

Nouveaux sites, blogs, contenus et campagnes web

 


 

M-santé

 


 

Santé connectée

 


 

Médias sociaux

 


 

E-santé

 


 

Club Digital Santé

 


 

Etudes, enquêtes & débats

 


 

Evènements

 

Si j’ai oublié quelques nouveautés, n’hésitez pas à m’en faire part…

Meilleurs voeux pour cette nouvelle année !

 Tous mes voeux pour cette nouvelle année qui sera encore très riche pour le digital santé !

Un grand merci pour votre fidélité :-)

Voeux-2015

Joyeux Noël !

noel-2015

Merck Serono lance deux dispositifs connectés pour un meilleur suivi du patient

Le laboratoire Merck Serono, pionnier dans la médecine connectée, lance deux solutions connectés pour accompagner les patients dans le suivi de leur pathologie. Présentation.

merck-living-innovationDans une démarche d’innovation continue, le laboratoire Merck Serono a voulu mettre à disposition des patients et des professionnels de santé des solutions combinées, allant au-delà du médicament. Ces solutions allient médicament, dispositif médical et services associés, pour une meilleure prise en charge du patient et de sa pathologie.

« En tant que pionnier de la médecine connectée, Merck Serono s’est naturellement tourné vers les outils digitaux afin d’utiliser tout le potentiel des dernières avancées technologiques pour créer un véritable médicament connecté » indique Pierre-Henry Longeray,  Président de Merck Serono France.  « L’apport continu des nouvelles technologies et des progrès de la science représente une vraie opportunité et nous permettra d’aller encore plus loin, que ce soit pour échanger des données de manière plus simple, pour augmenter l’observance ou pour proposer des dispositifs médicaux toujours plus performants« , ajoute t-il.

Deux offres de solutions connectées disponibles : Sclérose en plaques et Croissance

Ces deux offres de solutions connectées associent :

  • des dispositifs médicaux uniques et innovants : les auto-injecteurs électroniques Rebismart®pour la Sclérose En Plaques (SEP) et EasypodTM pour le traitement par hormone de croissance, connectés à leur plateforme respective.
  • des plateformes en ligne : MSdialog® pour la SEP et EasypodTM Connect pour le traitement par hormone de croissance. Chaque plateforme permet de suivre les données d’observance du patient et de les partager avec les professionnels de santé.
  • des services : des programmes d’apprentissage patients validés par l’ANSM (PSAI, PSEP), des sites Internet comme www.sep-info.fr et www.sepetsport.fr, une application SamSEP®, ainsi que des DVD et brochures d’information.

La solution Sclérose en plaques (SEP) : comment ça marche ?

Lors de l’initiation de son traitement par Rebif®, le patient est formé à son domicile ou dans le cadre d’un réseau de soins ou à l’hôpital par une infirmière sur le dispositif d’auto-injection RebiSmart® et l’accès à la plateforme MSdialog®.

Depuis son domicile, le patient réalise ses injections grâce à l’auto-injecteur électronique RebiSmart®. Ce dispositif d’injection électronique permet une personnalisation d’un certain nombre de paramètres d’injection (vitesse d’injection du produit, vitesse de pénétration de l’aiguille, profondeur d’injection…), la programmation de rappels et un suivi facilité. Le patient place ensuite l’auto-injecteur RebiSmart® sur un transmetteur sans fil, qui permet l’envoi des données d’injection sur la plateforme MSdialog®.

msdialog

La plateforme MSdialog® a été conçue comme un véritable journal de bord pour le patient. Elle lui permet de suivre régulièrement les données concernant la prise de son traitement, et de programmer des rappels par SMS ou par e-mail pour ses rendez-vous médicaux et ses injections. Le patient peut également renseigner des questionnaires concernant  l’impact de la maladie sur sa vie quotidienne (ressenti du patient concernant sa fatigue,  son bien-être psychologique,  le soutien apporté par son entourage, ses performances intellectuelles, son niveau de douleur …)

MSdialog® consolide les données  renseignées par le patient et permet de visualiser de façon claire, synthétique et simultanée l’évolution de la prise du traitement ainsi que  de l’impact de la maladie sur la vie quotidienne du patient.

De son côté, l’équipe médicale peut, à tout moment, accéder à ces informations, et observer le déroulement de la prise du traitement ainsi que les ressentis du patient. Le médecin peut dès lors identifier rapidement les sujets prioritaires et les aborder plus facilement lors de la consultation.  La plateforme MSdialog® se décline donc en différentes interfaces distinctes, pour le patient et pour les professionnels de santé, avec des accès dédiés.

Cette solution offre pour le patient :

  •  un sentiment de confiance et de sérénité dans la prise du traitement : le patient est rassuré de ne pas oublier d’aborder des sujets importants sur sa maladie et peut se programmer des rappels
  • un suivi optimal grâce au partage des informations liées à l’observance et ressenti de l’impact de la maladie sur la qualité de vie avec l’équipe médicale
  • une meilleure préparation des consultations et des échanges avec l’équipe soignante
  • un meilleur engagement au quotidien dans la prise en charge de sa maladie

Et pour l’équipe médicale :

  • une meilleure connaissance du patient, grâce à une synthèse objective de l’évolution de l’observance et de la qualité de vie depuis la dernière consultation.
  • L’identification plus rapide des points critiques pour le patient, et un dialogue facilité à propos des sujets difficiles, permettant une optimisation du temps de consultation
  • La possibilité d’avoir accès à ces informations à tout moment, en temps réel, et de pouvoir les utiliser avant, pendant ou après une consultation

La solution Croissance avec Easypod

L’offre Croissance va au-delà du traitement par Saizen® en associant l’auto-injecteur électronique EasyPod®, la plateforme Easypod Connect® et les services personnalisés (Programme d’apprentissage PSAI validé par l’ANSM, mises à disposition de dispositifs médicaux innovants et de brochures d’informations).

easypod

L’objectif est double : il s’agit d’améliorer la prise en charge du patient de façon à lui proposer des solutions et actions en adéquation avec ses besoins et ceux de son entourage, tout en optimisant les décisions thérapeutiques et le temps de consultation de l’équipe médicale.

Pour les patients : impact sur l’observance du traitement

  • meilleure compréhension du traitement, dès les premières injections
  • augmentation de l’engagement du patient dans son traitement
  • sentiment d’être plus acteur de son traitement et de sa pathologie

Pour les professionnels de santé :

  • suivi à distance et en temps réel des patients pour une amélioration de leur prise en charge
  • optimisation des consultations  en se basant sur une lecture directe de la courbe de croissance (ou vitesse de croissance) du patient
  • adaptation des décisions thérapeutiques en fonction des données réelles de prises de traitement et de l’impact de l’efficacité du traitement sur la croissance

Source : Merck Serono

Le meilleur du digital santé de novembre 2014

Découvrez les dernières nouveautés du digital santé francophone au cours du mois de novembre 2014.

meilleur200Vous pouvez également retrouver toute cette veille et plus encore sur mes différents scoop it ! :

…et tous les autres canaux :


 

Nouveaux sites, blogs, contenus et campagnes web

 


 

M-santé

 


 

Santé connectée

 


 

Médias sociaux

 


 

E-santé

 


 

Club Digital Santé

 


 

Etudes, enquêtes & débats

 


 

Evènements

 

Si j’ai oublié quelques nouveautés, n’hésitez pas à m’en faire part…

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 5 877 autres abonnés